NOUVELLES
02/12/2015 04:33 EST | Actualisé 02/12/2016 00:12 EST

Accident mortel OC Transpo - Via Rail : le rapport est déposé ce matin

Après deux ans d'attente, c'est aujourd'hui que le Bureau de la sécurité des transports (BST) du Canada doit dévoiler son rapport sur l'accident mortel entre un train de Via Rail et un autobus municipal, survenu près de la gare Fallowfield, à Ottawa, le 18 septembre 2013.

Six personnes avaient perdu la vie dans cette tragédie, alors que des dizaines de passagers avaient été blessés.

« Certainement, c'est un rapport très, très important pour la Ville, pour OC Transpo. J'attends des recommandations », souligne le maire d'Ottawa, Jim Watson.

Une mise à jour il y a un an

En septembre 2014, le BST avait publié un compte-rendu des progrès de son enquête.

Il concluait alors, entre autres, que l'équipement de signalisation au passage à niveau avait fonctionné normalement au moment de l'accident et que l'autobus était en bon état.

Le chauffeur de l'autobus roulait toutefois à 67 km/h lorsqu'il a commencé à appliquer les freins, selon ce compte-rendu. S'il avait respecté la limite de 60 km/h, il se serait immobilisé six mètres avant le point de collision avec le train, souligne le document.

Le BST rapportait aussi que le chauffeur n'avait pas appliqué immédiatement les freins à fond. « On a relevé aucune anomalie mécanique, qui aurait empêché le bon fonctionnement du système de frein à air de l'autobus », expliquait l'organisme.

Le BST étudiait la thèse voulant que le chauffeur ait été distrait par un petit moniteur de surveillance, montrant le deuxième étage de l'autobus, même si les règles en vigueur interdisent aux chauffeurs d'OC Transpo de regarder l'écran pendant qu'ils conduisent.

Lors du dépôt du rapport préliminaire, le BST avait fait deux recommandations à l'intention de la Ville d'Ottawa, soit de revoir les procédures visant à limiter la distraction au volant et de mieux surveiller la vitesse des autobus sur le Transitway, à proximité des passages à niveau.