NOUVELLES
01/12/2015 12:34 EST | Actualisé 01/12/2016 00:12 EST

Wall Street finit en hausse, optimiste malgré un mauvais chiffre

Wall Street a monté mardi, les investisseurs entamant décembre sans se laisser abattre par un mauvais chiffre sur l'activité industrielle aux Etats-Unis: le Dow Jones a pris 0,95% et le Nasdaq 0,93%.

Selon des résultats définitifs, l'indice vedette Dow Jones Industrial Average a gagné 168,43 points à 17.888,35 points, et le Nasdaq, à dominante technologique, 47,64 points à 5.156,31 points.

L'indice élargi S&P 500, très suivi par les investisseurs, a avancé de 22,22 points, soit 1,07%, à 2.102,63 points.

"Je ne suis pas sûr de la raison" de cette hausse, a reconnu Chris Low, de FTN Financial, notant qu'elle avait eu lieu "malgré le fait que l'indice de l'activité manufacturière est au plus bas depuis 2009" aux Etats-Unis.

"Surtout, les faiblesses sont exactement là où c'est le plus ennuyeux, dans les nouvelles commandes et les commandes encore à remplir, qui donnent dans les deux cas la tendance aux autres composantes", a expliqué M. Low.

Toutefois, il remarquait que le marché avait digéré des nouvelles plus favorables sur le plan de la consommation, au sortir du long week-end de Thanksgiving, traditionnellement consacré à des soldes géants.

"Au début, les nouvelles du week-end ont été médiocres pour les distributeurs, comme il y avait moins de gens dans les magasins que l'an dernier, mais il s'avère que le nombre de consommateurs a beaucoup augmenté sur internet", a-t-il précisé. "Donc ce n'est pas extraordinaire mais meilleur que ce que l'on pensait."

Certains observateurs notaient que le début du mois attirait souvent plus de liquidités, d'autant que décembre est traditionnellement l'une des meilleures périodes pour la Bourse.

"Les investisseurs sont optimistes", a reconnu Jack Ablin de BMO Private Bank. "Mais c'est une semaine qui s'annonce chargée. La Banque centrale européenne (BCE) rendra (jeudi) sa décision sur ses taux, et on attend d'importants chiffres sur l'emploi pour vendredi" aux Etats-Unis.

Les marchés tablent dans l'ensemble sur une accélération de l'actuel soutien à l'économie de la BCE, alors qu'ils s'attendent à ce que son homologue américaine, la Réserve fédérale, commence à limiter le sien ce mois-ci.

Le marché obligataire avançait. Vers 21H20 GMT, le rendement des bons du Trésor à dix ans reculait à 2,149% contre 2,208% lundi soir, et celui des bons à 30 ans à 2,904% contre 2,973%.

jdy/jld/vog