NOUVELLES
01/12/2015 09:56 EST | Actualisé 01/12/2016 00:12 EST

N.-B. : les libéraux inaugurent la session avec un discours du Trône

FREDERICTON — Le gouvernement libéral du Nouveau-Brunswick, élu il y a déjà un an, a ouvert la nouvelle session du Parlement avec un discours du Trône, une démarche qui laisse entendre qu'il présentera un plan robuste pour relever les finances publiques durement éprouvées.

Le document rappelle en détails comment la province a accumulé une dette imposante de 12,4 milliards $ en présentant successivement des budgets déficitaires depuis 2007.

Par conséquent, les coûts du service de la dette sont maintenant plus élevés que le budget individuel de tous les ministères — sauf quatre.

Le premier ministre Brian Gallant a déclaré dans son discours que son initiative de «révision stratégique des programmes» avait conclu sa phase de consultation et qu'il était maintenant temps de passer à l'action.

M. Gallant a ajouté que le prochain budget ne se contenterait pas d'apporter des changements en surface. Le document qui sera déposé au printemps contiendra des «décisions difficiles» que le gouvernement prendra pour assurer un retour à l'équilibre budgétaire.

Si la province n'effectue pas de changements en profondeur, sa cote de crédit pourrait être revue à la baisse, les coûts du service de la dette grimperont et elle aura de la difficulté à investir en éducation et en soins de santé.