NOUVELLES
01/12/2015 11:33 EST | Actualisé 01/12/2016 00:12 EST

Libye: le gouvernement parallèle remanié

Les autorités libyennes non reconnues par la communauté internationale ont procédé mardi à un remaniement du gouvernement en réduisant de moitié le nombre des ministres tout en maintenant à son poste le Premier ministre Khalifa Ghweil, selon un responsable.

Le Congrès général national (CGN), l'institution législative qui siège à Tripoli, a voté en faveur d'un remaniement ministériel pour réduire le nombre des ministres" de 24 à 12, outre M. Ghweil, a déclaré à l'AFP un porte-parole du CGN.

"Le Congrès considère ce gouvernement comme un cabinet de crise", a-t-il ajouté sans autre précision, notamment sur le motif de ce remaniement.

Les autorités de Tripoli, qui ont pris le contrôle de la capitale libyenne en août 2014 avec l'aide d'une coalition de milices nommée "Fajr Libya", ne sont pas reconnues par la communauté internationale, contrairement au gouvernement et Parlement installés dans l'est du pays.

Il s'agit du deuxième remaniement ministériel opéré depuis août 2014, alors que le pays est plongé dans le chaos avec des violences meurtrières entre groupes rivaux, une montée en puissance du groupe jihadiste Etat islamique et une grave crise économique.

Ces derniers mois, les violences ont de plus en plus touché la capitale libyenne avec des attentats revendiqués, pour la plupart par l'EI, et des enlèvements en contrepartie de rançons.

mah/rb/tp/vl