NOUVELLES
01/12/2015 07:21 EST | Actualisé 01/12/2016 00:12 EST

Irak : des chasseurs français ont frappé lundi avec des avions alliés un site "d'engins explosifs" de l'EI (Paris)

Des chasseurs français ont participé lundi en Irak à un raid de la coalition internationale qui a détruit un site industriel utilisé par le groupe Etat islamique (EI) pour "le stockage d'explosifs et l'assemblage à grande échelle d'engins explosifs", selon le ministère français de la défense.

Lundi "en début de nuit, les chasseurs français de l'opération Chammal ont participé à un raid au-dessus de l'Irak. L'objectif visé était un site industriel situé dans la région d'Al Qaim utilisé par Daech (acronyme en arabe de l'Etat islamique) pour le stockage d'explosifs et l'assemblage à grande échelle d'engins explosifs improvisés (IED)", a-t-on appris mardi auprès du ministère français. "Le site a entièrement été détruit", a-t-il précisé.

"Le raid était constitué d'une quinzaine d'aéronefs de la coalition" dirigée par Washington. "La mission a duré près d'une heure", a ajouté le ministère dans un communiqué.

La région d'Al Qaim est située près de la frontière entre l'Irak et la Syrie, dans la province irakienne d'Al Anbar.

L'aviation française effectue en moyenne "quatre ou cinq frappes par jour, en Syrie et en Irak", contre les positions jihadistes de l'EI, selon une source militaire française.

La France a commencé en septembre 2014 ses bombardements contre l'EI en Irak en rejoignant la coalition menée par les Etats-Unis, et un an plus tard en Syrie. Elle a intensifié considérablement ses frappes dans ce dernier pays, menées non sous l'autorité américaine mais en coordination avec les Etats-Unis, après les attentats du 13 novembre à Paris (130 morts) revendiqués par l'EI.

ms/prh/mct