NOUVELLES
01/12/2015 14:26 EST | Actualisé 01/12/2016 00:12 EST

Eskimos: après la fête, les controverses

Maintenant que les célébrations entourant la victoire des Eskimos lors du match de la Coupe Grey sont terminées, les dirigeants doivent se remettre au travail. Deux dossiers importants les attendent, l'éventuel changement de nom de l'équipe et la situation de l'entraîneur-chef, Chris Jones

Un texte de Patrick Henri

Habituellement lors de la semaine qui précède le match de la Coupe Grey, les équipes et tous ceux qui sont impliqués de près ou de loin avec la Ligue canadienne de football (LCF) ne font pas d'annonce et s'assurent qu'il n'y a pas de controverse, pour que toute l'attention des médias et du public soit portée vers le match final de la saison. Cette année a fait exception. 

Les dirigeants des Eskimos ont vécu deux situations indésirables avant même la tenue du match face au Rouge et Noir d'Ottawa. Le vendredi précédant le match, un éditorial publié dans le journal Ottawa Citizen, affirmait que le temps était venu pour les Eskimos d'abandonner leur nom, considéré comme offensant par les communautés inuites.

Dimanche, quelques heures avant le match, le réseau TSN rapportait que les Roughriders de la Saskatchewan avaient l'intention de demander aux Eskimos la permission de parler avec l'entraîneur-chef, Chris Jones, pour possiblement lui offrir le poste d'entraîneur-chef et de directeur général.

Les Eskimos prêts à discuter

Le président des Eskimos, Len Rhodes, affirme que l'équipe n'a reçu, jusqu'à maintenant, aucune demande officielle de la part des communautés inuites concernant le changement de nom.

L'organisation a cependant pris les devants en invitant des membres des communautés inuites à discuter face à face de la situation.

Dans une entrevue diffusée au réseau CBC, Natan Obed, le président de l'organisation Inuit Tapiriit Kanatami, qui représente plus de 50 000 Inuits du Canada, a mentionné qu'il serait insulté si quelqu'un faisait allusion à lui en disant qu'il est un Esquimau.

Chris Jones en Saskatchewan?

Le contrat qui lie l'entraîneur-chef Chris Jones aux Eskimos est valide pour une autre saison. Il a été renouvelé en mai 2015. 

Le président des Eskimos a refusé de commenter les rumeurs. Chris Jones a quant à lui mentionné qu'il avait aussi entendu les rumeurs, mais qu'il n'en savait pas plus pour l'instant.