POLITIQUE
01/12/2015 07:00 EST | Actualisé 01/12/2015 07:58 EST

Des députés fédéraux assermentés, mais sans bureaux

Radio-Canada

Un mois et demi après les élections fédérales, la majorité des députés de la région de la capitale nationale n'ont toujours pas de bureaux de circonscription.

Si certains ont au moins un bureau au Parlement, d'autres n'ont simplement aucune coordonnée pour être rejoints par leurs électeurs.

Par exemple, lorsqu'on cherche sur Internet à joindre le député de Hull-Aylmer, Greg Fergus, seul le numéro de téléphone de son bureau de la colline apparaît. Le nouvel élu, qui a été assermenté, n'a aucun bureau de circonscription pour le moment.

Pourtant, M. Fergus avait répondu dans le questionnaire maison d'ICI Radio-Canada avant les élections qu'il comptait ouvrir le plus tôt possible son bureau :

Greg Fergus

« Une fois assermenté, je vais ouvrir le plus rapidement possible mon bureau de circonscription. J'ai l'intention de tenir une fois par mois, probablement les samedis matins, soit à mon bureau de circonscription, soit ailleurs dans Hull-Aylmer, un genre de rencontre-café ouvert à tous, qui me permettra de rencontrer mes commettants et de discuter avec eux des questions qui les préoccupent, dans un cadre plus informel. »

Pour y parvenir cependant, il faudra attendre à la mi-janvier.

« Après l'élection, il y a plusieurs éléments qu'on contrôle et qu'on ne contrôle pas. Le bureau de circonscription [...] ce sont des négociations comme n'importe quel immeuble qu'on veut obtenir. Ç'a été un peu plus long », admet l'adjoint parlementaire de M.Fergus, Olivier Duhaime.

Le whip en chef du gouvernement attend son bureau

Le travail se poursuit également du côté du nouveau député d'Orléans et whip en chef, Andrew Leslie. Son adjointe spéciale, Caroline Thériault, soutient par courriel que le bureau de circonscription est ouvert depuis le 19 novembre et que les électeurs peuvent y appeler.

Il s'agit du même endroit que celui attribué à l'ex-député conservateur, Royal Galipeau.

Toutefois, au bureau du Parlement attribué à M. Leslie, c'est encore un message vocal de M. Galipeau, qui sert d'accueil. Mme Thériault explique que « le bureau lié à ce numéro particulier ne nous a pas encore été officiellement assigné, mais le sera à partir du 10 décembre. »

Le message de la boîte vocale pourra alors être modifié.

Elle ajoute qu'en tant que whip en chef du gouvernement, M. Leslie a tenu à ce que tous les députés libéraux aient obtenu leur bureau, étant lui-même responsable de la distribution de ces derniers sur la colline du Parlement.

Du côté du Pontiac

Les citoyens du Pontiac devront eux aussi s'armer de patience pour joindre le député libéral Wiliam Amos, qui a été assermenté mardi. Sur le site Internet officiel du Parlement, on ne retrouve aucune coordonnée du nouvel élu.

William Amos affirme cependant qu'il est facilement joignable, de différentes façons. Cependant, le message ne semble pas se rendre, puisque six semaines après le scrutin fédéral, les employés du Parlement ignorent comment le joindre.

D'après les informations du journaliste Jérémie Bergeron

Galerie photo Le premier cabinet de Justin Trudeau Voyez les images