NOUVELLES
01/12/2015 06:04 EST | Actualisé 01/12/2015 06:05 EST

L'Allemagne rejoint la coalition contre le groupe État islamique

John Moore via Getty Images
TELSKUF, IRAQ - NOVEMBER 05: A Kurdish Peshmerga soldier mans an observation post on the frontline with ISIS November 5, 2015 near Telskuf in northern Iraq. All of the town's 11,000 residents fled when it was overrun by the Islamic State in August, 2014 before being retaken by Peshmerga forces with the aid of American airstrikes. Of the 1,800 families that fled the town, some 40 percent left Iraq, according to a local commander. Many, he said, have now immigrated to Europe. (Photo by John Moore/Getty Images,)

L'Allemagne a validé mardi en conseil des ministres l'intervention de son armée dans la lutte contre l'organisation jihadiste Etat islamique (EI) notamment en Syrie, une mission pouvant mobiliser jusqu'à 1 200 militaires, a annoncé le gouvernement.

"Jusqu'à 1 200 soldats allemands vont soutenir la coalition internationale contre la milice terroriste Etat islamique", selon un communiqué.

Berlin avait annoncé dans le sillage des attentats de Paris revendiqués par l'EI qu'elle allait déployer une frégate et fournir des avions de reconnaissance et de ravitaillement pour appuyer les bombardements de la coalition internationale visant des objectifs jihadistes en Syrie.

Ce mandat renouvelable couvrant l'ensemble de l'année 2016 doit encore être approuvé par le Bundestag (chambre basse du Parlement), a priori une formalité compte-tenu de la très large majorité dont dispose la chancelière Angela Merkel avec sa coalition réunissant son parti chrétien-démocrate et les sociaux-démocrates du SPD. Le coût a été estimé à 134 millions d'euros.

Berlin n'a cependant pas annoncé combien d'avions de reconnaissance Tornado ni d'appareils de ravitaillement seront déployés, ni même quelle frégate assurera la protection du porte-avions français Charles De Gaulle. Le gouvernement n'a pas non plus précisé dans l'immédiat où et comment seront réparties les troupes.

Cette assistance militaire, décidée en réponse à une demande de la France après les attaques du 13 novembre, pourrait constituer la mission allemande la plus importante en cours à l'étranger, devant le petit millier déployé en Afghanistan.

L'Allemagne, longtemps réticente à une intervention militaire en Syrie, avait annoncé la semaine dernière son accord de principe pour une telle mission afin de venir en aide à la France dans sa lutte contre l'EI.

Le sujet des missions de l'armée allemande sur des terrains extérieurs est traditionnellement très sensible dans le pays compte tenu de son passé.

L'Allemagne est déjà actuellement indirectement impliquée dans la lutte contre l'EI via une mission d'une centaine d'hommes pour former et équiper les combattants kurdes engagés dans le nord de l'Irak.

Le gouvernement allemand avait déjà annoncé mercredi sa décision de déployer 650 soldats au Mali afin de soulager la France en Afrique, suite aux attentats à Paris.

Voir aussi:

Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo L'État islamique en dix dates Voyez les images