Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Une proposition de stade de baseball sur le terrain de l'Hôpital de Montréal pour enfants

Le nouveau propriétaire de l'édifice qui abritait l'Hôpital de Montréal pour enfants, Luc Poirier, croit que le meilleur plan pour ce site serait d'y construire un stade de baseball.

Il a évoqué cette hypothèse lundi lorsqu'on a dévoilé qu'il avait remporté l'offre publique pour mettre la main sur l'édifice, situé à l'angle du boulevard René-Lévesque et de la rue Atwater.

Dans une entrevue à CBC, le réseau anglais de Radio-Canada, Luc Poirier a affirmé qu'il avait un rendez-vous la semaine prochaine avec un des plus gros dirigeants du baseball majeur.

M. Poirier est un des plus gros promoteurs immobiliers de Montréal.

Il est connun entre autresn pour son projet de tunnel pour relier la Rive-Sud à Montréal. Il est aussi ce promoteur qui voulait développer sur son terrain de 20 hectares sur l'île Charron des dizaines de copropriétés. Une coalition d'organismes environnementaux était montée aux barricades pour dénoncer le projet, voisin du parc national des Îles-de-Boucherville.

Un stade conforme aux normes du baseball majeur nécessiterait beaucoup plus que la surface occupée par l'édifice actuel. Il faudrait que le promoteur mette aussi la main sur des terrains adjacents comme le parc Cabot, récemment restauré.

Les surfaces combinées des terrains bordant le boulevard René-Lévesque, la rue Atwater et la rue Lambert-Closse mesurent 190 mètres sur 220 mètres, ce qui représente sensiblement la même surface que celle occupée par le Wrigley Field de Chicago, le domicile des Cubs.

Un peu plus tôt en novembre, le coordonnateur du YMCA Jery Ralainony avait proposé d'utiliser l'espace de l'ancien hôpital pour y accueillir des réfugiés syriens.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.