Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Le SPVM lance un appel pour retrouver d'autres victimes du cyberprédateur William Mayers

MONTRÉAL — Les policiers de Montréal tentent de retracer des victimes additionnelles d'un cyberprédateur qui a été appréhendé le 12 novembre dernier ci dans l'Ouest-de-l'Île et accusé de leurre d'enfant de moins de 16 ans.

William Mayers, 55 ans, qui utilisait le pseudonyme « Bill-48 » sur Internet, s'est fait épingler par une policière du Queensland, en Australie avec qui il a communiqué durant les mois de mai et juin derniers croyant avoir affaire à une adolescente de 14 ans.

L'âge de la prétendue jeune fille avait été clairement établi dès le début des contacts, mais les propos du suspect avaient rapidement pris une tournure sexuelle.

Une perquisition effectuée à son domicile au moment de son arrestation et la saisie de matériel informatique ont permis d'établir que William Mayers avait eu des échanges semblables avec au moins une vingtaine de victimes potentielles. En plus du pseudonyme « Bill48 », le suspect utilisait aussi « billyam2400 ». Il était très actif sur les réseaux M-IRC et Skype.

Les policiers demandent à toute personne qui croit avoir été victime de cet individu ou qui aurait d'autres renseignements à son sujet de communiquer avec eux ou les services policiers de leur municipalité.

AUSSI SUR LE HUFFPOST :

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.