Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

McDavid reviendrait plus tôt que prévu

Connor McDavid devait être en arrêt de travail pendant « plusieurs mois » en raison d'une fracture de la clavicule gauche, mais il pourrait revenir au jeu plus vite que prévu.

Le premier choix du dernier repêchage de la LNH s'est blessé le 3 novembre. Même s'il n'a pas encore recommencé à patiner, McDavid ne ressent plus de douleur et s'attend à revenir au jeu plus tôt qu'anticipé.

« La guérison se passe bien, a dit McDavid. Je suis dans une période de temps où les choses vont bien et j'ai le goût de recommencer à tout faire, mais il faut quand même prendre encore du temps pour que la blessure guérisse. »

McDavid, considéré par plusieurs comme un grand espoir, avait récolté 5 buts et réussi 5 passes en 13 matchs avec les Oilers avant d'être blessé. Il a été projeté contre la bande pendant un match contre les Flyers de Philadelphie (à Edmonton) et s'est fracturé la clavicule.

L'entraîneur des Oilers, Todd McLellan, a qualifié McDavid de « catalyseur ».

« Nous croyons que Connor est un de nos meilleurs joueurs malgré ses 18 ans, a dit McLellan avant que ses Oilers affrontent les Maple Leafs de Toronto, lundi. Il l'avait prouvé quand il jouait. Quand vous perdez un joueur étoile, ça va avoir un impact sur votre équipe. »

Les Oilers avaient un dossier de 5-8-0 avec McDavid dans la formation, et leur fiche est de 3-6-2 depuis son absence.

McDavid va laisser les médecins décider quand il sera prêt à revenir au jeu. En attendant, il doit se contenter de garder la forme, et le moral, encouragé par quelques coéquipiers.

« C'est comme ça dans le monde du hockey, ce sont des bons gars, a raconté McDavid. C'est spécial de recevoir le soutien moral de ces gars-là. Et ce n'est pas juste les gars du monde du hockey, mais aussi les partisans, ma famille et mes amis. Je suis chanceux d'être appuyé par toutes ces personnes. »

L'occasion manquée de Toronto

Lundi, McDavid était de retour dans l'amphithéâtre où il a aidé le Canada à gagner la médaille d'or au Championnat du monde de hockey junior l'hiver dernier.

Il a admis être déçu de rater ce premier rendez-vous dans la LNH à Toronto.

« Ça fait très mal. Vous voulez jouer dans votre ville, affirme-t-il. J'avais vraiment hâte à ce match-ci. C'est plate, mais c'est comme ça. Je vais peut-être jouer ici à la Coupe du monde (qui commence le 17 septembre 2016). On verra. »

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.