Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Des jouets usagés pour Noël

Avec la période des Fêtes qui arrive à grands pas, plusieurs parents sont à la recherche d'astuces pour consommer sans se ruiner en achetant des cadeaux. L'une des solutions qui s'offrent à eux peut être l'achat de jouets usagés.

À Québec, un organisme permet de récupérer les vieux jouets, les réparer, les nettoyer avant de les revendre à petit prix. L'entreprise à but non lucratif Réno-Jouet existe depuis maintenant 10 ans.

Sa fondatrice, Annie Asselin, dit que ceux qui achètent des jouets dans son commerce sont à la fois des parents qui ont les moyens de s'acheter des jouets neufs et d'autres qui n'ont pas les moyens d'offrir à leurs enfants ce genre de cadeaux.

Par ailleurs, l'entreprise a une double vocation, parce qu'elle vient aussi en aide aux personnes défavorisées : deux jouets sur trois sont carrément donnés.

Louer des jouets

Une autre initiative : la ludothèque, elle, est présente partout au Québec. Il s'agit d'un endroit où on peut louer des jouets pour une période de deux à trois semaines.

Les enfants peuvent donc avoir accès à des jouets toute l'année, et pas toujours les mêmes. Cela permet d'éviter de les envahir de cadeaux à Noël.

La fondatrice de la Ludothèque, Rolande Fillion, est psychopédagogue spécialisée dans la psychologie du jeu. « Il faut que les jeux soient fonctionnels, qu'ils suscitent du plaisir, qu'ils suscitent de l'envie d'y jouer, mais dans une certaine mesure, qu'ils soient ébréchés n'a pas beaucoup d'importance », dit Rolande Fillion, qui remarque par ailleurs que ce sont souvent les adultes qui accordent de l'importance à l'apparence du jouet.

Selon elle, c'est la nouveauté qui éveille l'intérêt de l'enfant, qu'il soit usagé ou neuf.

D'après le reportage de Louise Boisvert.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.