NOUVELLES
29/11/2015 09:42 EST | Actualisé 30/11/2015 06:13 EST

Foule monstre à Ottawa pour le climat (PHOTOS/VIDÉO)

Des milliers de personnes, 25 000 selon les organisateurs, ont marché au centre-ville d'Ottawa dimanche, à la veille de l'ouverture de la conférence internationale Paris Climat sur les changements climatiques. L'événement, organisé par le groupe Écologie Ottawa, visait à demander au gouvernement libéral d'adopter des mesures « vigoureuses » dans ce dossier.

Plus d'une cinquantaine d'autobus ont convergé vers la capitale nationale pour l'occasion.

Toute la journée, des citoyens et des organismes de la région et d'ailleurs au pays se sont rencontrés. Les participants étaient invités à porter du vert, et même à se déguiser, pour illustrer les solutions possibles au dérèglement climatique.

En début d'après-midi, l'écologiste David Suzuki s'est adressé à la foule, rappelant l'urgence d'agir. De son côté, le cofondateur d'Équiterre, Sidney Ribaux, a rappelé que le dossier du climat peut être « positif pour le gouvernement fédéral ».

« Le Québec et l'Ontario en font déjà beaucoup, ils ont des engagements ambitieux et ont décidé de mettre un prix sur le carbone », a rapporté le militanti. « Et maintenant, on ajoute à cela l'Alberta, avec un prix sur le carbone. »

La marche comme telle s'est élancée à 13 h 30 et s'est terminé vers 15 h, avec un rassemblement sur la colline du Parlement. Les participants ont formé un énorme signe « 100 % possible », afin de lancer un message aux politiciens.



« Une économie propre à 100 % et renouvelable est 100 % possible. [...] Nous marchons pour démontrer aux Canadiens et à notre gouvernement qu'il y a une autre voie. »

— Graham Saul, directeur général d'Écologie Ottawa

La coalition, regroupant 80 organismes de différents milieux, recommande également « que le Canada construise des infrastructures propres et cesse d'investir dans celles dédiées aux énergies fossiles. »

Mobilisation du côté de Gatineau

Du côté de Gatineau, les marcheurs s'étaient donnés rendez-vous à la Maison du citoyen à 12 h 30, pour marcher vers l'hôtel de ville d'Ottawa en empruntant le pont Alexandra.

Le maire Maxime Pedneaud-Jobin était présent, de même que la conseillère et présidente de la Commission consultative sur l'environnement et le développement durable, Denise Laferrière, ainsi que le député de Hull-Aylmer, Greg Fergus.

« Les changements climatiques sont un problème mondial, mais les solutions doivent être mises en oeuvre au niveau local. »

— Maxime Pedneaud-Jobin, maire de Gatineau (communiqué)

« Si les gouvernements veulent un plan solide de lutte aux changements climatiques, il doit reposer sur une stratégie intégrée avec les villes, ainsi qu'avec le soutien qui vient avec pour le mettre en oeuvre », a déclaré le maire par voie de communiqué.






Des marches mondiales

On estime qu'environ 1700 manifestations semblables sont prévues dans de nombreuses villes du monde, notamment au Canada.

Des citoyens de partout dans le monde ont marché dimanche pour exiger un accord ambitieux des 150 chefs d'État et de gouvernement qui se réuniront en France pour la conférence de Paris sur les changements climatiques.

À Sydney, en Australie, 45 000 personnes ont défilé dans les rues. À Londres, malgré le froid et la pluie, ils étaient plus de 50 000 à battre le pavé.

Un millier de manifestants sont descendus dans la rue à Athènes. À Stockholm, ils étaient environ 4000. À Copenhague, quatre hommes déguisés en ours polaires ont exposé leur « sculpture », une dépouille d'ours blanc recouvert de pétrole et empalé sur une pipeline, qu'ils comptent emmener à Paris.

Le premier ministre Justin Trudeau, qui est sur place, s'est entretenu ce matin à l'Élysée avec le président français, François Hollande.

Il a auparavant rendu hommage aux victimes de l'attentat au Bataclan, en compagnie notamment du premier ministre du Québec, Philippe Couillard, et du maire de Montréal, Denis Coderre.

Durant cette cérémonie, Véronic DiCaire, originaire d'Embrun dans l'Est ontarien, a interprété la chanson « Quand les hommes vivront d'amour ».

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

Galerie photo La planète se réchauffe? Voici ce qui nous attend Voyez les images