NOUVELLES
29/11/2015 08:01 EST | Actualisé 29/11/2015 08:02 EST

Lucian Bute a tout donné, mais s'incline de façon unanime devant James DeGale (PHOTOS)

QUÉBEC - Lucian Bute a livré toute une performance, mais elle n'a pas été suffisante pour lui permettre de reconquérir son titre des super moyens de l'International Boxing Federation (IBF) face au Britannique James DeGale.

Au terme d'un combat enlevant, DeGale (22-1, 14 K.-O.) l'a emporté par décision unanime. Les juges Phil Edwards et Benoît Roussel ont remis des cartes de 117-111, tandis que Nelson Vazquez a jugé le combat 116-112, soulevant l'ire des 8624 spectateurs réunis pour ce premier gala de boxe professionnel au Centre Vidéotron de Québec.

On peut affirmer sans se tromper que Bute (32-3, 25 K.-O.) a livré sa meilleure performance depuis très longtemps. Entré sur le ring au son de "Where the Streets Have No Name" du groupe irlandais U2, le Montréalais d'origine roumaine a démontré dès le premier assaut qu'il allait livrer une bonne performance à l'Anglais.

Bute a à coup sûr surpris DeGale, coupé au-dessus de l'oeil gauche à compter du cinquième round. Celui qui a détenu la ceinture IBF de la division de 2007 à 2012 a répondu coups pour coups aux assauts de DeGale, qui en a de toute évidence fait juste un peu plus que le favori local aux yeux des trois juges.

"Je pense que j'ai connu un très bon combat ce soir, j'ai donné le meilleur de moi-même, a-t-il dit sur les ondes de Showtime peu après que la décision des juges eût été annoncée. Mais c'est lui le champion et je pense que les juges lui ont donné le bénéfice du doute lors des rounds serrés.

"J'ai très hâte de retourner au gymnase et de reprendre l'entraînement. Je veux revenir encore plus fort."

Bute a démontré tout au long de ce combat l'agressivité que souhaitaient voir les frères Howard et Otis Grant, ses nouveaux entraîneurs. C'est un "Bute 2.0" qui s'est présenté sur le ring samedi. La question que tous les observateurs se posent est: est-ce trop tard pour le boxeur de 35 ans?

"C'est difficile, a dit Howard Grant. Il s'est défoncé ce soir. (DeGale) a constamment reculé. Lucian sera de retour."

Le Québécois a connu ses meilleurs moments aux huitième, neuvième et dixième rounds, alors qu'il a multiplié les combinaisons, emprisonnant même le champion en quelques occasions dans le coin, où il s'est retrouvé en difficultés.

Au 11e, Bute a laissé toute une impression en terminant en force, DeGale pris dans les câbles et étant incapable de s'en sortir.

Sentant qu'il avait peut-être une décision plus serrée qu'il ne croyait, DeGale est revenu en grande force au 12e, plaçant les meilleurs coups, tandis que les attaques de Bute ont souvent été esquivés.

Au jeu des prédictions, les deux clans se seront donc trompés. Alors que le clan DeGale ne croyait pas avoir à livrer plus de six rounds - l'Anglais a même avancé qu'il pourrait liquider Bute en trois rounds -, du côté de Bute, Howard Grant s'était dit convaincu que son poulain pourrait causer la surprise.

Rien de tout cela ne s'est produit. Mais les spectateurs ont eu droit à tout un combat et si Bute n'a pas réussi sa reconquête, il a assurément trouvé la rédemption.

"J'ai 'trippé' pendant tout le combat, a indiqué Yvon Michel, président de GYM et promoteur du gala. J'ai retrouvé une vedette de la boxe. Lucian Bute est de retour."

VOIR AUSSI:

Galerie photo Lucian Bute vs. James Degale - 29 novembre 2015 Voyez les images