POLITIQUE
29/11/2015 02:34 EST | Actualisé 30/11/2015 06:09 EST

600 enseignants embauchés dès l'an prochain, annonce le ministre Blais (VIDÉO)

Le ministre de l'Éducation, François Blais, a détaillé dimanche matin comment il entend dépenser les 80 millions de dollars qui seront investis dans le réseau scolaire au cours des prochaines années. La première mesure se mettra en branle à partir de janvier, avec l'embauche de 800 nouvelles ressources à temps plein.

De ce nombre, 600 seront des enseignants à temps plein. Les 200 autres seront des professionnels qui aideront les élèves en difficulté, a promis le ministre. Un investissement « majeur », selon lui.

D'ici la fin de l'année financière, 20 millions de dollars seront ainsi mis dans le système de l'éducation. Il faudra attendre septembre prochain pour que soient investis les 80 millions promis, et ce, de façon récurrente. La moitié du budget ira dans les écoles primaires et préscolaires.

L'argent servira notamment à la création en milieu défavorisé de 72 nouvelles maternelles pour les enfants âgés de quatre ans. Pour le ministre Blais, il s'agit d'une façon de lutter contre le décrochage scolaire.

« Là, on parle d'argent qui va directement dans des services, aux professionnels qui viennent en aide de façon ciblée là où ca compte pour la réussite scolaire. Les spécialistes nous le disent : "intervenez tôt, si possible, c'est là que ça peut faire une différence" », affirme-t-il.

Prudence chez les commissions scolaires

La Fédération des commissions scolaires du Québec (FCSQ) demeure cependant prudente à la suite de l'annonce du ministre Blais.

« Les contribuables et les parents d'élèves doivent bien comprendre qu'il est impossible, à ce moment-ci, de déterminer s'il s'agit bel et bien d'argent supplémentaire », a-t-elle averti par voie de communiqué dimanche. Elle préfère ainsi attendre de voir si d'autres compressions seront incluses dans le budget 2016-2017.

C'est jeudi dernier, lors de la mise à jour économique du gouvernement, que le réseau de l'éducation a appris que 80 millions de dollars « supplémentaires » y seront investis annuellement.

VOIR AUSSI:

Galerie photo Les compressions du gouvernement Couillard Voyez les images