Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Les jihadistes impliqués et les personnes inculpées dans les attentats du 13 novembre en France (INFOGRAPHIE)

Alors qu'au cours de la cérémonie d'hommage national, François Hollande a "promis solennellement" ce vendredi 27 novembre que la France mettrait "tout en œuvre" pour "détruire l'armée des fanatiques" responsables des attentats du 13 novembre, l'enquête continue d'avancer, notamment en Belgique.

Une sixième personne, interpellée jeudi à Bruxelles, a été inculpée vendredi pour "attentats terroristes" et "participation aux activités d'un groupe terroriste", a annoncé le parquet fédéral belge. Deux autres individus, interpellés jeudi à Verviers (est de la Belgique), ont pour leur part été relâchés.

Sur les cinq autres suspects actuellement inculpés en Belgique, trois hommes sont soupçonnés d'avoir véhiculé le suspect-clé en fuite Salah Abdeslam au cours de sa cavale. Filmé par une caméra de vidéosurveillance en compagnie d'Abdeslam avant les attaques à bord de la Clio utilisée dans les attaques, Mohamed Abrini, également originaire de la commune bruxelloise de Molenbeek, est lui aussi toujours recherché.

Pour y voir plus clair, Le HuffPost vous résume dans l'infographie interactive ci-dessous qui sont les jihadistes impliqués dans les attentats sanglants du 13 novembre et quelles sont les personnes inculpées par la justice belge ou française.

» L'implication de chaque personne est symbolisée par la présence de vert pour les explosions au stade de France, de rouge pour les terrasses parisiennes, de jaune pour le Bataclan et de gris pour la planque de Saint-Denis.

Passez votre souris sur les différentes icônes de l'image pour faire apparaître plus de précisions.

INOLTRE SU HUFFPOST

Ces hommages Paris vous redonneront foi en l'humanité

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.