NOUVELLES
26/11/2015 07:42 EST | Actualisé 26/11/2015 07:44 EST

Lac-Mégantic: des professionnels réclament 30 M$

Chris So via Getty Images
LAC-MEGANTIC, QUE - NOVEMBER 19: A view of the down hill sloping track towards downtown Lac-Megantic where a runaway MMA train rolled and eventually derailed. A sole remaining tanker car can be seen in the center. The July 6, 2013 accident killed 42 people with 5 more missing and presumed dead. November 18, 2013. (Chris So/Toronto Star via Getty Images)

Des professionnels et experts réclament un peu plus de 20 millions de dollars en honoraires et 10 millions en prime de risque pour le travail effectué dans le dossier de la tragédie de Lac-Mégantic, soit d'avoir géré la faillite de la Montreal Maine and Atlantic Canada (MMA) et d'avoir mis sur pieds le fonds d'indemnisation de 452 millions de dollars destinés aux victimes.

Ils soutiennent d'abord que la vente des actifs de la MMA à la Railroad Acquisition Holding (RAH) d'une somme d'un peu plus de 14 millions de dollars n'a servi à défrayer qu'une partie de leur salaire.

Les professionnels ajoutent que depuis juillet 2014, ils ont travaillé sans aucune garantie de percevoir un salaire, voire au risque de perdre des millions de dollars.

Parmi les sommes réclamées dans la requête, un montant de plus de 9 millions de dollars plus taxes est demandé pour les professionnels du groupe Richter, pour ceux de la firme Woods, pour ceux de la firme américaine Verrill Dana et Gowling Lafleur Henderson.

Les professionnels rappellent aussi dans le document présenté au juge Dumas le nombre d'heures consacrées à mettre sur pied le fonds d'indemnisation aux victimes de la tragédie et que peu d'entre eux avaient espéré en arriver à un montant de 452 millions, un succès directement attribuable à leurs efforts.

Voir aussi:

Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo Retour sur l'explosion à Lac-Mégantic Voyez les images