NOUVELLES
24/11/2015 06:06 EST | Actualisé 24/11/2016 00:12 EST

Wall Street ouvre en baisse, refroidie par les inquiétudes géopolitiques

La Bourse de New York a ouvert en baisse mardi, rendue frileuse par les tensions géopolitiques au Moyen-Orient et en Europe en dépit d'un chiffre de la croissance meilleur que prévu aux Etats-Unis: le Dow Jones perdait 0,29% et le Nasdaq 0,39%.

Vers 14H40 GMT, l'indice vedette Dow Jones Industrial Average cédait 51,71 points à 17.740,97 points, et le Nasdaq, à dominante technologique, 19,67 points à 5.082,80 points.

L'indice élargi S&P 500, jugé le plus représentatif par de nombreux investisseurs, reculait de 0,31%, soit 6,44 points, à 2.080,15 points.

Lundi, Wall Street avait terminé la séance en petite baisse, reprenant son souffle dans une journée sans grande actualité économique: le Dow Jones avait cédé 0,17% à 17.792,68 points et le Nasdaq, à dominante technologique, 0,05% à 5.102,48 points.

Mardi la principale statistique du jour était la deuxième estimation du Produit intérieur brut du deuxième trimestre, qui s'est révélée un peu meilleure que prévu en affichant une progression annuelle de 2,1%.

Autre bonne nouvelle, les prix des logements ont progressé de 0,6% en septembre dans les principales métropoles américaines, soit environ deux fois plus vite que l'inflation, selon l'enquête Case Shiller publiée mardi par Standard and Poor's.

Mais ces informations ont semblé totalement éclipsées par les inquiétudes géopolitiques, après que la Turquie a annoncé avoir abattu un avion militaire russe qui avait, selon Ankara, violé son espace aérien près de sa frontière avec la Syrie.

"Cela gâche l'enthousiasme, ce qui s'est vu dans les contrats à terme sur l'indice S&P 500 qui ont plongé à cette annonce", a souligné Patrick O'Hare, chez Briefing.

Pour rajouter au climat pesant, qui poussait également les Bourses européennes en baisse, les Etats-Unis ont lancé lundi soir une alerte mondiale sur les risques de voyager pour leurs ressortissants partout sur le globe, en raison d'une hausse des "menaces terroristes".

Le marché obligataire était presque stable. Le rendement des bons du Trésor à dix ans baissait à 2,242%, contre 2,251% lundi soir, et celui des bons à 30 ans se hissait à 3,007% contre 3,005%.

chr/jld/faa