NOUVELLES
24/11/2015 08:11 EST | Actualisé 24/11/2016 00:12 EST

USA: 40 ans de prison pour des projets d'attentats coordonnés

Un Pakistanais de 29 ans a été condamné mardi à New York à 40 ans de prison, pour des projets d'attentats au nom d'Al-Qaïda contre un centre commercial en Angleterre, le métro new-yorkais et un journal danois.

Abid Naseer avait été arrêté en 2009 en Grande-Bretagne, avec 11 autres hommes, soupçonnés de préparer un attentat contre un centre commercial à Manchester. Les charges avaient été abandonnées mais les Etats-Unis s'étaient intéressés au jeune étudiant dans le cadre d'un projet d'attentats plus large, visant notamment le métro new-yorkais, et il avait été extradé en 2013.

Il avait été reconnu coupable en mars dernier de soutien matériel à une organisation terroriste étrangère, complot visant à apporter un soutien à une organisation terroriste étrangère et complot d'utilisation d'une arme de destruction.

Abid Naseer, qui s'était largement défendu lui-même au procès, a l'intention de faire appel.

"Vous n'êtes pas un criminel ordinaire", a déclaré mardi le juge Raymond Dearie en annonçant la sentence au tribunal fédéral de Brooklyn. "Vous êtes un terroriste, l'enquête le prouve".

C'était l'une des menaces terroristes les plus graves depuis le 11-Septembre, selon les procureurs.

Les autorités américaines affirment que ces attentats avaient été préparés à la demande de responsables d'Al-Qaïda au Pakistan. Le coup de filet en 2009 dans le nord de l'Angleterre avait été évoqué dans une lettre retrouvée dans la cachette d'Oussama Ben Laden après le raid de mai 2011 au Pakistan lors duquel le chef d'Al-Qaïda a été tué.

Dans des documents fédéraux, Abid Naseer était présenté comme un co-accusé d'Adis Medunjanin, Américain né en Bosnie, condamné à perpétuité en novembre 2014 pour le projet d'attentat dans le métro.

Fils d'une famille pakistanaise aisée, Abid Naseer était arrivé en 2006 en Angleterre avec un visa d'étudiant.

Il a déclaré mardi qu'il souhaitait purger le reste de sa peine dans ce pays, affirmant qu'il n'en avait que des bons souvenirs. Il a aussi évoqué sa passion pour le Championnat d'Angleterre de football et pour son équipe préférée, Manchester. Il s'est également dit déterminé à obtenir un Master en informatique.

Mais il n'a montré aucun regret pour ses actions.

Le juge a de son côté déclaré qu'il ne comprenait pas comment un jeune homme intelligent qui avait été "un excellent joueur de cricket", à l'existence privilégiée et à la famille aimante, pouvait s'être tourné vers le terrorisme.

"J'espère que vous allez reprendre le chemin des études et de l'éducation", lui a-t-il dit. "C'est le seul espoir".

Selon les procureurs américains, l'exécution du complot à Manchester était imminente, et avait été déjouée grâce à la police de Manchester.

L'avocat de la défense James Neuman avait demandé une peine inférieure à 30 ans de réclusion, soulignant que rien dans son parcours ne permettait de penser qu'Abid Naseer était un criminel endurci. Il avait aussi mis en doute l'imminence de l'attentat de Manchester.

Des amis et des proches avaient écrit pour décrire l'accusé comme un jeune homme réfléchi et gentil.

jm/bd/elm