NOUVELLES
24/11/2015 05:29 EST | Actualisé 24/11/2016 00:12 EST

Murray à l'aise sur la terre belge, malgré le froid

Andy Murray n'avait pas joué sur terre battue intérieure depuis dix ans. Il s'y sent bien à l'entraînement, à trois jours de la finale de la Coupe Davis contre la Belgique.

Le Britannique doit trouver ses marques sur cette surface très particulière.

« Le terrain est bon, a dit le numéro deux mondial en conférence de presse, mardi. J'ai, en tout cas, eu une très bonne sensation.

« C'est très particulier de jouer en salle sur terre battue. Il n'y a pratiquement aucun tournoi comparable pendant l'année et, en ce qui me concerne, cela doit faire dix ans que je n'ai plus joué sur terre battue en salle. »

Mais reste à savoir si les joueurs s'habitueront aux changements de température.

« Ce que nous avons remarqué est qu'il fait très froid. Il sera intéressant de voir comment les circonstances vont évoluer quand toutes les portes seront fermées », a expliqué le capitaine britannique Leon Smith.

La finale, programmée de vendredi à dimanche, fera l'objet de mesures de sécurité « renforcées », compte tenu du niveau d'alerte terroriste, a annoncé lundi la Fédération belge de tennis (FRBT).