NOUVELLES
24/11/2015 07:27 EST | Actualisé 24/11/2016 00:12 EST

Les pilotes turcs avaient averti l'avion russe 10 fois avant de l'abattre (Pentagone)

L'armée américaine a appuyé les déclarations des militaires turcs qui affirment avoir mis en garde le bombardier russe à 10 reprises avant de l'abattre mardi près de la frontière syrienne.

"Nous étions en mesure d'entendre tout ce qui se passait, ces (communications) étaient sur des canaux ouverts", a déclaré le colonel Steve Warren, un porte-parole du Pentagone.

"Je confirme cela", a répondu le colonel Warren, interrogé sur les dix avertissements évoqués par les militaires turcs.

Dans une déclaration publiée sur son site internet, l'état-major turc avait affirmé que le chasseur-bombardier russe avait clairement violé l'espace aérien turc et qu'il en avait été averti "dix fois en l'espace de cinq minutes".

Le président russe Vladimir Poutine a prévenu de "conséquences sérieuses" sur les relations entre la Russie et la Turquie tandis que la Syrie a dénoncé "une agression flagrante" contre sa souveraineté, suite à cet incident.

Le Pentagone de son côté n'était pas en mesure de dire de quel côté de la frontière turco-syrienne l'avion russe volait.

La Turquie est un allié des Etats-Unis, qui font décoller leurs avions depuis sa base aérienne d'Incirlik pour aller bombarder les positions des jihadistes du groupe Etat islamique en Syrie et en Irak.

wat/sha/faa