NOUVELLES
24/11/2015 05:26 EST | Actualisé 24/11/2016 00:12 EST

Le TAS entendra les cas de six athlètes russes, dont deux médaillés olympiques

LAUSANNE, Suisse — Le système antidopage russe se présentera devant le Tribunal arbitral du sport (TAS) la semaine prochaine avec deux médailles olympiques en jeu.

Le TAS entendra les appels de la Fédération internationale d'athlétisme (IAAF) les 2 et 3 décembre contre six athlètes russes, la fédération d'athlétisme du pays et l'agence nationale antidopage, a fait savoir le tribunal.

L'IAAF conteste le moment précis où la RUSADA a imposé en janvier des sanctions à la suite de cas de dopage sanguin avérés.

Ces cas pourraient entraîner la disqualification de deux médaillés olympiques des Jeux de Londres en 2012, le champion du 50 km de marche athlétique Sergei Kirdyapkin et la médaillée d'argent du 20 kilomètres Olga Kaniskina.

La RUSADA a suspendu Kirdyapkin et Kaniskina pour trois ans et deux mois, mais a appliqué les suspensions à partir de la fin de 2012. Cela exclue les Jeux olympiques de Londres de la sanction.

Cette affaire déposée devant le TAS implique également les marcheurs Sergueï Bakulin, Valery Borchin et Vladimir Kanaykin, en plus de la championne olympique du steeple Yulia Zaripova.

L'IAAF a déposé ses appels auprès du TAS en mars, au moment où une équipe de l'Agence mondiale antidopage enquêtait sur des allégations de dopage systématique en Russie.