NOUVELLES
24/11/2015 09:48 EST | Actualisé 24/11/2016 00:12 EST

Le rapport de la CEIC bien reçu par la FTQ et les professionnels du gouvernement

MONTRÉAL — La FTQ pousse un soupir de soulagement après avoir lu le rapport final de la Commission Charbonneau.

Au cours d'une entrevue mardi, le président de la FTQ, Daniel Boyer, a dit se sentir soulagé de voir que la commission a su faire la différence entre la FTQ et les démêlés de l'ancienne direction de la FTQ-Construction.

Il s'est aussi montré satisfait du fait que la commission n'a pas fait d'amalgame avec des personnes qu'elle dénonce dans son rapport et qui ont jadis voulu obtenir du financement du Fonds de solidarité.

M. Boyer a rappelé que le Fonds de solidarité de la FTQ a procédé à une refonte de ses règles, une première fois en 2009 et une seconde en 2014.

Il admet toutefois que le Fonds l'a échappé belle, mais croit que toutes les institutions financières pourraient ainsi être approchées par des gens aux intentions pas toujours louables.

Au Syndicat des professionnels du gouvernement du Québec, le président Richard Perron s'est réjoui du fait que deux de ses grandes recommandations aient été suivies, à savoir le fait de maintenir une expertise au sein des ministères, comme celui des Transports, et le fait de protéger les lanceurs d'alerte par une loi.