NOUVELLES
24/11/2015 11:07 EST | Actualisé 24/11/2016 00:12 EST

La tenue de la COP21 à Paris est "la meilleure réponse" aux "attaques terroristes" (Hollande)

La tenue de la conférence sur le climat COP21 à Paris la semaine prochaine est "la meilleure réponse" aux "attaques terroristes", a déclaré mardi le président français François Hollande.

"La France va sans doute vivre l'événement le plus important de ces dernières années (...), c'est aussi la meilleure réponse qu'on pouvait apporter aux attaques terroristes", a affirmé le président Hollande dans une allocution devant la communauté française réunie à Washington.

"Nous avons voulu qu'elle se tienne et d'ailleurs personne ne nous a demandé de la suspendre, de la reporter, parce que justement c'était le plus beau symbole que nous puissions imaginer après le drame de Paris et de Saint-Denis", a-t-il aussi dit, se félicitant que 140 ou 150 chefs d'Etat ou de gouvernement soient présents.

Après son rendez-vous à la Maison Blanche avec Barack Obama, François Hollande a prononcé ce discours, d'environ 20 minutes, devant plusieurs centaines de Français à l'ambassade de France, devant laquelle quantité de fleurs déposées par des Américains depuis les attentats de Paris restaient étalées.

Commençant par plaisanter sur la réception traditionnelle (petits fours, vins) organisée par l'ambassade pour la communauté française, François Hollande a dénoncé dans les attentats de Paris une attaque contre le mode de vie français, et appelé les expatriés à "continuer à vivre".

Il a cité "ceux qui ironisaient sur la France, c'est souvent un classique dans la presse internationale, et qui d'un seul coup trouvent dans la France toutes les qualités qui hier étaient peut-être nos défauts".

Et d'énumérer "le bien vivre, le bien manger... Je ne vais pas plus loin ! Notre joie de vivre, notre qualité humaine, notre sens de l'accueil, de la fête, de la culture, tout cela a été salué par nos amis partout dans le monde, et c'est ce que nous devons continuer à faire flamboyer".

A l'issue de son discours, la Marseillaise a été entonnée par des centaines de personnes, et le président français a passé une dizaine de minutes tout sourire dans une cohue à serrer des mains, beaucoup d'invités lui lançant des "Merci".

blb/ico/bdx