NOUVELLES
24/11/2015 06:29 EST | Actualisé 24/11/2016 00:12 EST

La Hongrie trop bavarde sur ses appuis olympiques

Le silence est d'or, en particulier si on veut obenir les Jeux  olympqiues. La Hongrie l'a appris à ses dépens lorsque qu'elle a été réprimandée par l'Association olympique européenne (COE) pour avoir révélé qu'elle avait obtenu le soutien de 16 pays européens pour la candidature de Budapest en vue des Jeux de 2024.

Le Comité olympique hongrois a déclaré, lundi, que Budapest avait le soutien des comités nationaux olympiques d'Europe centrale et du sud. Une résolution, proposée par le président du Comité olympique de la Croatie, aurait été approuvée par les 16 pays lors de l'assemblée générale des comités olympiques européens la semaine dernière à Prague.

Budapest figure parmi les quatre pays européens qui ont déposé leur candidature, tout comme Rome, Paris et Hambourg. Los Angeles est la cinquième ville dans la course pour 2024.

Le COE conteste la prétention hongroise, affirmant que les comités olympiques d'Europe centrale et du sud ne constituent pas une organisation officiellement reconnue.

L'organisme a également souligné que le Comité international olympique sélectionne les villes organisatrices au scrutin secret. Les membres ne sont donc pas autorisés à dévoiler publiquement à l'avance pour qui ils voteront.

Le CIO procédera au vote pour désigner la ville organisatrice en septembre 2017. La Hongrie n'a jamais accueilli les Jeux olympiques.