NOUVELLES
24/11/2015 10:54 EST | Actualisé 24/11/2016 00:12 EST

En hausse à New York, le pétrole profite des tensions géopolitiques

Les cours du pétrole ont nettement monté mardi à New York à l'occasion d'un regain de tensions entre la Russie et la Turquie, même si beaucoup d'observateurs estimaient que cette actualité avait surtout servi de prétexte à un rebond technique.

Le cours du baril de référence (WTI) pour livraison en janvier a pris 1,12 dollar à 42,87 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

Le marché "obtient un franc soutien des tensions géopolitiques" après que la Turquie a abattu un avion militaire russe, a résumé Matt Smith de ClipperData.

Ankara a expliqué que l'avion russe avait violé son espace aérien à sa frontière avec la Syrie, ce qui a brusquement fait monter la tension avec Moscou.

"On craint qu'une escalade n'entraîne une contagion au Moyen-Orient et que cela finisse par atteindre l'offre de pétrole", a rapporté M. Smith, relativisant néanmoins la réalité de ces risques.

Beaucoup d'observateurs ont en effet du mal à croire à une dégradation immédiate de l'offre d'or noir et estiment surtout que les investisseurs ont profité de la situation pour effectuer un rebond technique après une rechute du marché près de ses plus bas niveaux depuis six ans et demi.

"Dans les faits, il y a peu de pétrole en jeu", que ce soit en Turquie ou en Syrie, a ainsi minimisé James Williams, de WTRG Economics.

La surabondance mondiale a largement contribué à faire chuter le marché lors de la seconde moitié de 2014, puis à le maintenir à un bas niveau pendant 2015.

"A l'approche d'un jour férié (jeudi) pour Thanksgiving aux Etats-Unis, ainsi que d'un sommet de l'Opep le 4 décembre, on ne s'attend pas ce que les chiffres sur les réserves américaines de pétrole fasse beaucoup réagir", a estimé Tim Evans de Citi.

jdy/jld/sha