NOUVELLES
24/11/2015 06:48 EST | Actualisé 24/11/2016 00:12 EST

En ces temps chaotiques, quelle est la raison d'être de l'humain?

MONTRÉAL — Après ces jours d'insoutenable violence, après avoir aveuglément semé la mort et plongé les humains dans la peur, le doute, le chaos, après qu'une poignée d'enragés eurent porté la haine à son paroxysme, vivement le documentaire de Yann Arthus-Bertrand pour nous recentrer sur l'essence même du coeur de l'humain.

De percutants témoignages entrecoupés d'images fabuleuses accompagnées d'une musique inspirante composent l'essentiel de «Human», un documentaire présenté en trois parties, soit les lundi, mardi et mercredi (30 novembre, 1er et 2 décembre), 20h, à RDI. À tour de rôle, des hommes et des femmes de partout et de toute condition, livrent un court commentaire pour explique, selon leurs expériences de vie, ce que représente pour eux l'amour, la vie, la famille, mourir, la corruption, l'homosexualité. L'un d'eux dira de la femme qu'il aime: «Sans elle, je peux vivre, mais je ne peux être…».

Yann Arthus-Bertrand, l'auteur et photographe, réalisateur, écologiste, a mis deux ans à réaliser ce documentaire. Il a parcouru 65 pays et réalisé quelque 2000 interviews, prenant soin de donner la parole à ceux dont on ne parle jamais. On ne pouvait mieux choisir le moment pour présenter cette oeuvre, véritable baume pour le coeur.

Le business de la peur

Quand la peur s'installe dans la cité, quoi de plus logique que de chercher à se protéger, d'autant plus que la technologie propose différents systèmes qu'on dit à toute épreuve pour contrer le danger ou même la menace de danger. L'équipe de «Cash Investigation» s'est penchée sur le sujet.

En France, la menace terroriste fait grimper à 10 milliards d'euros le chiffre d'affaires de l'industrie de la sécurité. Mais en a-t-on pour son argent? Il semble y avoir beaucoup de manipulation de la part de ces marchands de protection, à commencer par le chiffre de 210 000 usurpations d'identité, réalisées avec l'avènement d'Internet, qui après vérification se réduirait à moins de 11 000 cas. Comment en arrive-t-on à ce chiffre astronomique en manipulant les statistiques?

Puis il y a la biométrie basée sur l'empreinte digitale. Très facilement, l'équipe a pu démontrer qu'il est possible de déjouer cet oeil sensé inaltérable. La journaliste Élise Lucet, forte des résultats de ces recherches, n'hésite pas à repousser les concepteurs et marchands jusque dans leurs derniers retranchements et faire la lumière sur ces pratiques. À TV5, le mercredi 2 décembre, 20h.

Le prix à payer

Nous sommes plus de 7 milliards à occuper la planète. Et notre façon de vivre, manger, nous déplacer, nous chauffer, nous divertir, contribuent à la destruction de la planète. En lien avec la Conférence de Paris qui, justement, réunit les participants pour élaborer une entente valable pour tous les pays visant à limiter le réchauffement climatique, on rediffuse «Le Mur» à «Découverte», ce dimanche, 18h30, alors que Catherine Mercier, à «La Semaine verte», consacre deux émissions à l'impact du réchauffement sur l'agriculture et les forêts, les samedis 28 novembre et 5 décembre 17h, et les dimanche 29 novembre et 6 décembre, 12h30.

Grâce à Internet et à l'accès aux réseaux sociaux, les jeunes ont aujourd'hui une vitrine incroyable sur les candidats à la recherche d'amis, d'amoureux, d'amants, de maris qui s'offrent à eux. À Télé-Québec, deux émissions de «L'amour au temps du numérique» suivent six jeunes de 18 à 24 ans pour comprendre comment «on aime» en 2015. Comment vivent-ils cette «surabondance» de possibilités de rencontrer l'âme soeur. Et comment se fait-il qu'il y ait tout de même toujours autant de solitude, les lundis 30 novembre et 1er décembre, 21h.

À Historia, on s'applique à découvrir et/ou comprendre le passé qui peut révéler une foule d'informations quand on sait s'y prendre. Le lundi 30 novembre, 21h, la série «Sur la trace des momies» nous permet d'observer les corps de deux hommes découverts dans la région des Midlands irlandais. Les premières constatations révèlent qu'ils furent probablement assassinés, il y a deux millénaires, et la technologie pourra nous raconter certains faits de leur existence ou des derniers moments de leur vie.

À RADIO-CANADA: au «Ciné-Club» de ce dimanche, 23h35, Fabrice Luchini tient le rôle d'un professeur impressionné par un de ses étudiants dont les rédactions rendent compte de moments dont le jeune homme fut témoin «Dans la maison» d'un camarade de classe. Et le vendredi 4 décembre, 23h, on retrouve Gaby (Gabriel Arcand), heureux et solitaire dans sa petite ferme familiale où il élève des agneaux. Lorsqu'une de ses filles lui rend visite et lui dit qu'elle a besoin d'argent en vue de son divorce, son père n'hésite pas à tout liquider: la ferme, le troupeau et sa maison pour lui venir en aide dans «Le Démantèlement».

À TVA: la saison du «Banquier» se termine sur le thème de «La Grande Guignolée», ce dimanche, 19h30. Pour l'occasion, on a convié Marie-Mai et Bobby Bazini alors qu'on retrouve Sophie Lorain, Gino Chouinard, Guy Jodoin, Mario Dumont, Patrick Lagacé et quelques autres parmi les beautés. Mario Pelchat rend hommage à Gibert Bécaud et interprète quelques titres parmi les succès de Monsieur 100 000 volts. Il nous réserve même la surprise d'un duo avec Émily Bécaud, sa fille, dans «Mario Pelchat Et Maintenant… Bécaud», ce dimanche, 22h. La série «Pour Sarah» du lundi 30 novembre, 21h, prend fin sur la prise de conscience de la jeune fille qui, suite à une infection, se retrouve à l'urgence. Elle comprend alors combien sa fragilité la rend vulnérable et qu'il en sera ainsi toute sa vie. De même pour Cédric qui, s'il est moins physiquement handicapé, porte le poids d'une sentence.

À EXPLORA: courageusement, des scientifiques se sont attelés à remonter la filière du sida pour en connaître l'origine. On rappelle qu'à ce jour, le virus a tué 40 millions de personnes et que 30 millions d'autres sont infectées. Le Dr Dirk Teuwen découvre que la première transmission aurait eu lieu en 1908. «Sida: aux origines de l'épidémie», le mardi 1er décembre, 20h.

À TV5: coiffé d'un haut-de-forme et fumant le cigare, Winston Churchill a marqué son époque par sa personnalité hors du commun mais aussi à titre d'homme politique, acteur de premier plan dans la lutte contre les nazis. On découvre «Churchill, un géant dans le siècle», le lundi 30 novembre, 21h15.

À RDI: ce dimanche, 20h, «Planetary», fabuleux documentaire, porte la réflexion sur le lien entre les hommes et la Terre. On s'inquiète d'espèces animales en voie de disparition et on s'interroge sur notre façon de vivre qui pourrait, à notre tour, selon philosophes, penseurs, anthropologues, nous conduire à notre extinction.