NOUVELLES
24/11/2015 01:54 EST | Actualisé 24/11/2016 00:12 EST

COP21: colloque franco-chinois à Paris sur les "villes vertes"

A la veille de l'ouverture de la COP21, l'avenir des "villes vertes" sera au centre d'un colloque à Paris entre la France et la Chine, pays où les métropoles sont parmi les plus polluées du monde, a-t-on appris mardi auprès des organisateurs.

D'ici 2030, date-butoir pour la stabilisation des émissions polluantes, sept des 10 villes mondiales qui connaîtront la plus forte croissance seront chinoises, ont indiqué dans un communiqué les organisateurs du colloque "Quand la France et la Chine conçoivent les villes de demain".

"Etats des lieux" avant l'ouverture de la conférence sur le climat, le colloque, qui se tiendra vendredi, auditionnera des intervenants français et chinois sur la construction de maisons en 24 heures via l'impression 3D, les "villes intelligentes" et connectées, la question des services et de l'eau en milieu urbain, ou celle de l'éclairage urbain "vert" notamment.

La rencontre, qui sera ouverte par Hubert Védrine, ancien ministre des Affaires étrangères, et par l'ambassadeur de Chine en France, M. Zhai Jun, se déroulera au ministère des Affaires étrangères, quai d'Orsay.

Elle est organisée par l'association Avenir France-Chine, fondée en mémoire de Paul Jean-Ortiz, sinologue et ancien conseiller diplomatique du président François Hollande, décédé de maladie en juillet 2014, à 57 ans.

Confrontée à des épisodes récurrents d'"airpocalypse" (brouillard polluant), la Chine vante désormais les mérites de la "croissance verte".

Elle a promis un pic de ses émissions de CO2 "autour de 2030".

Xie Zhenhua, négociateur chinois sur le climat, s'est déclaré récemment confiant qu'un "consensus" serait trouvé à l'issue de la COP21, tout en prévenant que Pékin ne relèverait pas ses propres objectifs.

ple/ehl/pt