NOUVELLES
24/11/2015 07:55 EST | Actualisé 24/11/2016 00:12 EST

Chronologie de la commission Charbonneau: dates importantes

MONTRÉAL — La juge France Charbonneau de la Cour supérieure du Québec a dévoilé mardi son rapport sur la corruption dans l'industrie de la construction, à la suite d'une commission d'enquête qui s'est aussi penchée sur le financement politique illégal, la collusion entre les firmes d'ingénierie et l'infiltration du crime organisé dans l'industrie.

Quelques dates importantes:

Octobre 2011: Le premier ministre du Québec Jean Charest crée la Commission d'enquête sur l'octroi et la gestion des contrats publics dans l'industrie de la construction (CEIC) après des mois de pressions de la population.

Mai 2012: La juge France Charbonneau, qui préside la commission, fait sa déclaration d'ouverture.

Juin 2012: La première vague de témoins est invitée à témoigner. L'ancien directeur de Unité anticollusion (UAC) au ministère des Transports, Jacques Duchesneau, en fait partie.

Septembre 2012: Un agent du Bureau fédéral d'enquête américain (FBI), Joseph Pistone, témoigne de l'implication de longue date de la mafia dans l'industrie de la construction. Il avait infiltré la mafia sous le pseudonyme de Donnie Brasco.

Octobre 2012: L'ancien patron d'une compagnie de construction, Lino Zambito, offre des révélations choc sur une taxe perçue par la mafia sur des projets de construction, une cotisation perçue par le parti municipal et des conseillers municipaux corrompus qui acceptent des pots-de-vin de la part d'entrepreneurs en échange de contrats publics.

Novembre 2012: Gérald Tremblay quitte la mairie de Montréal après plusieurs témoignages révélant qu'il avait laissé passer les activités de financement illégal à l'Hôtel de ville.

Mars 2013: Le gouvernement du Québec, alors dirigé par le Parti québécois de Pauline Marois, prolonge le mandat de la commission Charbonneau jusqu'au 19 avril 2015.

Avril 2013: Gérald Tremblay est réinvité à la CEIC et donne sa version des faits.

Janvier 2014: La juge France Charbonneau dépose un rapport intérimaire.

Mai 2014: L'ancienne ministre libérale des Transports Julie Boulet devient la plus haute politicienne à témoigner.

Juin 2014: L'ancienne vice-première ministre Nathalie Normandeau témoigne.

Septembre 2014: Antonio «Tony» Accurso, ancien magnat de la construction et figure centrale des stratagèmes qui commencent à se dessiner au fil des témoignages, comparaît à la commission.

Septembre 2014: Le dernier témoin comparaît.

Novembre 2014: Mme Charbonneau prononce une allocution de clôture.

Février 2015: Le gouvernement du Québec repousse la date limite de dépôt du rapport de la commission au 30 novembre 2015.

24 novembre 2015: France Charbonneau dépose son rapport attendu.