NOUVELLES
24/11/2015 04:27 EST | Actualisé 24/11/2016 00:12 EST

Avion russe abattu: la Turquie a le "devoir" de défendre sa frontière (Davutoglu)

Le Premier ministre turc Ahmet Davutoglu a justifié la décision de ses forces armées d'abattre mardi un avion militaire russe, qui avait selon Ankara violé son espace aérien, en affirmant qu'il était de son "devoir" de tout faire pour protéger ses frontières.

"Tout le monde doit savoir qu'il est de notre droit internationalement reconnu et de notre devoir national de prendre toutes les mesures nécessaires contre quiconque viole notre espace aérien ou nos frontières", a déclaré M. Davutoglu.

"Notre estimée nation doit savoir que nous n'hésiterons pas, même un seul instant, à prendre les mesures" nécessaires, a-t-il insisté lors d'un discours prononcé à l'occasion de la journée nationale des enseignants.

L'aviation turque a abattu mardi matin un chasseur-bombardier russe Sukhoï Su-24 qui participait à des opérations aux côtés des troupes du régime de Damas au nord de Lattaquié, dans l'extrême nord-ouest de la Syrie, tout près de la frontière turque.

Ankara a assuré que l'avion avait violé son espace aérien et été mis en garde à plusieurs reprises, ce que Moscou a catégoriquement démenti.

Cet incident est le plus sérieux survenu entre la Turquie et la Russie depuis le début de l'engagement militaire russe en faveur du président Bachar al-Assad il y a deux mois.

fo-pa/alc