NOUVELLES
24/11/2015 07:26 EST | Actualisé 24/11/2016 00:12 EST

Avion russe abattu : Berlin appelle Ankara et Moscou à la "prudence" (Steinmeier)

Le chef de la diplomatie allemande a appelé mardi la Russie et la Turquie à faire preuve de "prudence" et de "bon sens" après qu'un bombardier russe a été abattu après avoir, selon Ankara, enfreint l'espace aérien turc.

"J'espère que la prudence et le bon sens règnent dans les deux capitales", a-t-il déclaré, disant craindre que "la lueur d'espoir qui venait seulement d'apparaître (lors de pourparlers à Vienne sur le conflit syrien) est en train d'être détruite".

Pour M. Steinmeier, "beaucoup va dépendre des réactions d'Ankara et Moscou", alors qu'une réunion de l'Otan, à la demande de la Turquie, était prévue à 16H00 GMT.

L'appareil russe, un chasseur-bombardier de type Sukhoï Su-24, a été abattu par deux F-16 turcs et s'est écrasé dans l'extrême nord-ouest du territoire syrien, au nord de Lattaquié, théâtre depuis plusieurs jours de violents combats entre l'armée syrienne, soutenue par l'aviation russe, et des groupes rebelles.

Selon Moscou, l'avion était au-dessus du territoire syrien si bien que le président Vladimir Poutine a usé de mots très durs à l'égard de la Turquie, dénonçant un "coup de poignard dans le dos qui nous a été porté par les complices des terroristes".

Moscou est le dernier soutien, avec l'Iran, au régime de Damas, alors que les Occidentaux et la Turquie exigent le départ immédiat du président Assad.

Le crash de l'avion russe intervient alors que Russes et Occidentaux ont amorcé un rapprochement sur le conflit syrien pour renforcer la lutte contre les jihadistes du groupe Etat islamique, notamment après les attentats des Paris, le 13 novembre, et des pourparlers internationaux à Vienne les 30 octobre et 14 novembre.

pho-alf/mct