NOUVELLES
23/11/2015 12:27 EST | Actualisé 24/11/2015 02:36 EST

CEIC: 8 citations mémorables de la commission Charbonneau

La commission Charbonneau déposera son rapport mardi à 11:00. En attendant, voici un petit retour en huit citations sur des audiences parfois hautes en couleur.

«Un chum c’t’un chum»

Bernard Trépanier, collecteur de fonds pour Union Montréal. Avec cette réplique-culte, «Monsieur 3%» expliquait pourquoi il n’avait pas fait payer ses faux bénévoles à Frank Zampino lors de sa campagne électorale.

«Sir, all I am saying is, Madame la Présidente, is that everything there is "truqué".»

Giuseppe Borsellino, président fondateur de Construction Garnier, qui explique comment se faisait la répartition des contrats de la Ville de Montréal.

«Comment je fais [pour] confirmer quelque chose que je ne suis pas au courant que je ne le sais pas?»

Nicolo Milioto, président de Mivela Construction et considéré comme un intermédiaire entre les entrepreneurs et le clan mafieux Rizzuto. Il refusait alors de dire si Nicolo Rizutto senior, qu’il avait fréquenté, était membre de la mafia. D’ailleurs, à la question «C’est quoi la mafia?», il avait répondu : «Je ne sais pas. Je ne peux pas en parler, je ne connais pas ça veut dire quoi ‘’la mafia’’.»

«Je ne confirmerais pas non plus que je ne pourrais pas l'exclure.»

Frank Zampino, ex-président du comité exécutif de la Ville de Montréal, qui refuse de dire s’il a envoyé une lettre de sollicitation à Jimmy Di Maulo. Et la procureure Sonia Lebel de répondre spontanément: «C'est tellement bien dit.»

«Êtes-vous en train de nous dire que vous étiez imbécile et incompétent?»

La juge France Charbonneau à Robert Marcil, ex-haut fonctionnaire de la Ville de Montréal. Visiblement, la juge ne croyait pas que le haut-fonctionnaire était aussi naïf qu’il le prétendait. «Je ne pense pas être imbécile, je ne pense pas être incompétent non plus. Je ne suis définitivement pas parfait», a répliqué Robert Marcil. «Oui, ça on avait compris», lui a lancé la juge, du tac au tac.

«Ça va payer les bénévoles.»

Michel Lalonde, PDG de la firme de génie-conseil Génius, qui explique à quoi servaient les dons de son entreprise aux formations politiques. C'est cher, les bénévoles!

«Je l'ai traité de... Je ne dirai pas le mot là... masturbateur?»

Bernard «Rambo» Gauthier, représentant syndical sur la Côte-Nord, qui voulait éviter de dire «crosseur» à la télévision.

«Le gars n’est pas capable de faire un driveway.»

L’entrepreneur Tony Accurso au sujet de l’ex-entrepreneur Lino Zambito, devenu un des témoins-clé de la commission Charbonneau.

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo La commission Charbonneau en bref Voyez les images