NOUVELLES
22/11/2015 09:22 EST | Actualisé 22/11/2015 09:22 EST

Journalisme : le Grand prix Judith-Jasmin a été remis à Michel Lacombe

Capture d'écran via Radio-Canada.ca

QUÉBEC - L'animateur de radio Michel Lacombe a été honoré par la Fédération professionnelle des journalistes du Québec (FPJQ), hier soir, pour la dernière entrevue de l'ancien premier ministre du Québec Jacques Parizeau qu'il a réalisé dans le cadre de l'émission Le 21e.

Le prix a été décerné lors du gala du Congrès annuel de la FPJQ, qui se déroule jusqu'à dimanche midi dans la Vieille-Capitale.

LIRE AUSSI:

» La bourse Arthur-Prévost décernée au journaliste Naël Shiab

L'entrevue a été choisie pour «la profondeur intellectuelle et psychologique de la discussion, et pour l'intérêt public d'un tel bilan avec un personnage d'une si grande importance pour la nation».

Le grand jury composé d'anciens présidents de la FPJQ a aussi remis une mention d'honneur à la journaliste Ingrid Peritz du Globe and Mail pour son grand reportage «They fight for their lives» qui abordait le sort des victimes dans les scandales médicaux du pays. Elle a par ailleurs remporté dans la catégorie «Grand reportage».

Parmi les autres catégories, l'émission Enquête de Radio-Canada a remporté le prix décerné aux enquêtes pour le reportage sur l'incendie tragique survenu l'an dernier dans une résidence pour personnes âgées à l'Isle-Verte.

Dans la catégorie «Nouvelle - Média national», les journalistes Gabrielle Duchaine et Annabelle Blais de La Presse ont remporté pour leur texte sur la mort d'un enfant de cinq ans tué dans un accident de voiture causé par un policier de la Sûreté du Québec qui était alors en filature.

Notons que Fabien Deglise du journal Le Devoir a gagné dans la catégorie Opinion pour son texte «Cher migrant no3421».

Le prix Judith-Jasmin hommage a été remis à l'ancienne correspondante et animatrice de Radio-Canada, Madeleine Poulin. L'une des pionnières dans le métier qui a fait sa marque dans ce monde d'hommes. Elle a été choisie par les anciens présidents de la FPJQ. Un hommage vidéo lui a notamment été rendu avec de nombreux témoignages.

Prix Antoine-Désilets

Les photographes de «La Presse» ont dominé la remise des prix Antoine-Désilets pour les meilleures photos de presse de l'année au Québec, remportant les honneurs dans les sept catégories.

Édouard Plante-Fréchette a été couronné dans deux catégories: Arts et spectacles ainsi que Photoreportage. Dans le premier cas, il a été récompensé pour une photo de deux danseurs des Grands Ballets Canadiens et, dans le deuxième, pour un cliché tiré d'une incursion dans des villages de l'Abitibi-Témiscamingue durement touchés par l'exode des familles et la disparition des emplois.

Du côté des volets Enjeux contemporains et Nouvelles, les lauréats sont respectivement Olivier Pontbriand pour une photo aérienne des sables bitumineux de Fort McMurray, en Alberta, et Ivanoh Demers pour son cliché du cardiologue Guy Turcotte durant son procès pour le meurtre de ses deux enfants.

Marco Campanozzi a été récompensé dans la catégorie Portrait pour une photo de profil de la chanteuse Klô Pelgag, Olivier Jean dans la catégorie Sports pour son cliché du porteur de ballon des Alouettes, Mardy Gilyard en pleine action, et Martin Tremblay dans la catégorie Vie quotidienne pour sa photo de la famille Robidoux de Saint-Jean-de-Sorel, le village le plus pollué du Québec.

Les prix ont été baptisés en hommage à Antoine Désilets, considéré comme le père de la photo de presse au Québec.