NOUVELLES
22/11/2015 11:00 EST | Actualisé 23/11/2015 06:15 EST

Des guérisseurs prétendent opérer des patients à mains nues (VIDÉO)

Vous souvenez-vous des guérisseurs philippins des années 70 qui prétendaient opérer leurs patients à mains nues sans laisser de cicatrices? Les guérisseurs sont de retour, mais cette fois, ils sont Québécois.

Un texte de François Dallaire

Le guérisseur Jean-François Labrie a un don : celui d'opérer ses patients à mains nues, sans anesthésie et sans laisser de cicatrices. Difficile à croire, n'est-ce pas? C'est pourquoi nous avons décidé d'aller le voir pour une consultation avec une caméra cachée.

Nous avons envoyé un de nos collaborateurs. Le guérisseur a fait mine d'ouvrir la paroi abdominale de notre collègue. Écoutez son témoignage :

Jean-François Labrie est révérend de l'église Inter-Foi, qu'il a créée à North Hatley, en Estrie. Cette église a été fondée par les Orbito, une famille philippine connue de par le monde pour les guérisons qu'Alex Orbito prétend obtenir par ses opérations à mains nues.

Les guérisseurs philippins sont devenus célèbres internationalement dans les années 70. Plusieurs enquêtes ont démontré par la suite qu'il s'agissait d'une vaste supercherie.

« Une fumisterie totale »

Le président du Collège des médecins, Charles Bernard, à qui nous avons montré les images de caméra cachée, affirme qu'il s'agit « d'une fumisterie totale ».

« D'abord, on ne peut pas ouvrir la peau simplement avec le bout de nos doigts et en l'étirant. Deuxièmement, j'ai vu qu'il avait les mains complètement nues. Aucune asepsie; la première complication, c'est de l'infection. L'ensemble de ce que j'ai vu là, c'est une grande fumisterie, une mystification énorme. »

— Charles Bernard, président du Collège des médecins

Jean-François Labrie a refusé de nous accorder une entrevue. Mais dans le stationnement de son église, après sa journée de travail, nous l'avons interpellé.

« Ce n'est pas de la fumisterie, ce que vous faites? » À notre question, il nous a simplement répondu : « Ça ne m'intéresse pas de vous parler. Je n'ai aucun intérêt à vous parler ».

Pas le seul au Québec

Jean-François Labrie forme au Québec d'autres guérisseurs. Robert Forcier est l'un d'entre eux. Il a commencé sa formation avec M. Labrie, pour ensuite la compléter aux Philippines. « Jean-François Labrie a été, je dirais, un mentor dans ce milieu pour moi », dit-il.

Lorsque nous avons demandé à Robert Forcier si tout cela n'était pas basé uniquement sur la supercherie, le guérisseur a répondu que non.

« Pour moi, ce n'est pas de la supercherie. C'est un mystère de la foi [comme] quand on va à l'église, et qu'ils disent : "Ah! il est grand le mystère de la foi". Bien, c'est cela. Il faut y croire sans douter, point. »

— Robert Forcier, guérisseur

Une enquête en cours

Fumisterie pour les uns, miracle pour les autres, il n'en reste pas moins que le Collège des médecins enquête présentement sur Jean-François Labrie.

« Est-ce que c'est de la pratique de la médecine? Quand on pose un geste de traitement, la réponse, c'est oui. Posé par un individu comme ça, c'est plutôt de la pratique illégale de la médecine », constate le président du Collège des médecins, Charles Bernard.

Des accusations de pratique illégale de la médecine pourraient être portées contre M. Labrie.