NOUVELLES
21/11/2015 07:26 EST | Actualisé 21/11/2016 00:12 EST

PKP s'en prend à l'austérité du gouvernement Couillard

Le Parti québécois entend faire de la lutte contre l'austérité son principal cheval de bataille.

C'est ce qu'a martelé Pierre Karl Péladeau à son arrivée au Conseil national du parti qui se déroule à Sherbrooke en fin de semaine et qui doit porter sur le nouveau plan d'action vers l'indépendance.

Selon lui, les Québécois sont de plus en plus insatisfaits des actions du gouvernement Couillard.

« Le Parti québécois est celui qui a toujours défendu le service public et nous allons continuer de le faire. Nous ne trouvons pas normal que l'on coupent les services de santé et que l'on augmentent la rémunération des médecins. Nous ne trouvons pas normal que l'on négocie inadéquatement, que l'on dévalorise le service public et que l'on démolisse le modèle québécois », a-t-il dit en marge du conseil.  

Ces propos vont dans le sens des résultats d'un sondage Léger-Le Devoir-Journal de Montréal. paru samedi.

Ainsi, 64 % des Québécois estiment que le gouvernement gère mal les négociations avec les employés du secteur public.

Les mesures d'austérité sont également mal reçues par la population alors que 55 % des répondants y sont défavorables.

Le taux de satisfation envers le gouvernement s'établit à 33 %, mais le PLQ demeure en tête dans les intentions de vote avec 35 % d'appuis, trois points devant le Parti québécois. La Coalition avenir Québec suit avec 20 % d'appuis.