NOUVELLES
20/11/2015 19:25 EST | Actualisé 20/11/2016 00:12 EST

Obama qualifie de "barbarie" l'attaque jihadiste de Bamako

Le président des Etats-Unis Barack Obama a qualifié samedi d'acte de "barbarie" l'attaque par des jihadistes d'un hôtel international à Bamako, qui a fait la veille au moins 27 morts dont une Américaine.

En visite officielle en Malaisie, M. Obama a condamné l'attaque, revendiquée par le groupe jihadiste Al-Mourabitoune proche d'Al-Qaïda, contre l'hôtel Radisson Blu de la capitale malienne.

"Cette barbarie ne fait que renforcer notre résolution à faire face à ce défi", a déclaré le président américain, évoquant la menace mondiale de l'extrémisme islamiste violent.

"Au nom du peuple américain, je veux présenter nos condoléances attristées au peuple du Mali et aux familles des victimes, parmi lesquelles se trouve au moins un citoyen américain", a dit M. Obama.

Au moins 27 otages ont été tués dans l'attaque, selon une source militaire malienne. Des responsables américains ont indiqué qu'au moins un citoyen américain figurait parmi eux.

A Washington, le porte-parole du département d'Etat, John Kirby, a précisé que cette victime était une femme nommée Anita Ashok Datar.

arb/dma/mtp/plh/mba