NOUVELLES
21/11/2015 03:52 EST | Actualisé 21/11/2016 00:12 EST

L'armée israélienne ferme une radio palestinienne, la seconde en un mois

L'armée israélienne a annoncé samedi avoir fermé la station de radio Al-Khalil à Hébron, qu'elle accuse d'encourager les violences, deux semaines après la fermeture d'une autre radio palestinienne dans cette ville de Cisjordanie occupée.

Les forces militaires sont entrées dans les locaux de la radio dans la nuit et ont ordonné sa fermeture pour six mois, a précisé le directeur des programmes de la station, Ezz Haddad.

"La radio Al-Khalil a diffusé à plusieurs reprises des propos encourageant le terrorisme et les actes de violence à l'encontre des civils israéliens et des forces de sécurité", a affirmé l'armée dans un communiqué, précisant que le matériel et les équipements avaient été confisqués.

Sur sa page Facebook, la chaîne a posté des photos montrant les forces israéliennes, lourdement armées, arrivant dans ses locaux. Les responsables de la station ont aussi déploré des dommages matériel.

"Ils ont pris les ordinateurs, les équipements de communication, tout", a déclaré M. Haddad à l'AFP, qui a nié toute incitation à la violence de la part de sa station.

Al-Khalil n'émettait plus samedi matin.

Début novembre, l'armée israélienne avait déjà procédé à une action de ce type à Hébron en fermant la radio Al-Hourriya pour les mêmes motifs.

La région de Hébron, dans le sud de la Cisjordanie occupée, est au centre des violences qui frappent Israël et les Territoires palestiniens depuis le 1er octobre et qui ont fait 86 morts côté palestinien -dont un Arabe israélien- et 15 côté israélien ainsi qu'un Américain et un Erythréen, selon un décompte de l'AFP. Une majorité des Palestiniens tués l'ont été en tentant ou en menant des attaques.

Samedi à Hébron, la police israélienne a arrêté une femme de 27 ans en possession d'un couteau près du tombeau des Patriarches (la mosquée d'Ibrahim pour les musulmans), un lieu sacré pour les juifs et les musulmans où ont eu lieu plusieurs attaques au couteau ces dernières semaines.

"Cela semblait être une tentative de mener une attaque au couteau contre les forces de sécurité", a affirmé une porte-parole de la police, Luba Samri.

Cinq personnes dont un citoyen américain ont été tuées jeudi à Tel-Aviv et en Cisjordanie occupée dans deux attaques anti-israéliennes menées par des Palestiniens originaires de la région de Hébron.

L'armée a procédé vendredi soir à Hébron à l'arrestation de 16 Palestiniens, selon un porte-parole militaire israélien.

ssh-jod/jjm/cmk/bpe