NOUVELLES
20/11/2015 12:27 EST | Actualisé 20/11/2016 00:12 EST

Wall Street achève une excellente semaine par une dernière hausse

Aidée par l'essor du secteur de la distribution, Wall Street a un peu monté vendredi, dans la foulée d'une excellente semaine marquée par une accalmie des inquiétudes sur la politique monétaire américaine: le Dow Jones a pris 0,51% et le Nasdaq 0,62%.

Selon des résultats définitifs, l'indice vedette Dow Jones Industrial Average a gagné 91,06 points à 17.823,81 points, et le Nasdaq, à dominante technologique, 31,28 points à 5.104,92 points.

L'indice élargi S&P 500, très suivi par les investisseurs, a avancé de 7,93 points, soit 0,38%, à 2.089,17 points.

Avec une hausse hebdomadaire de plus de 3% du Dow Jones, "la semaine a été bonne" et, vendredi, "on a pu conserver ce sentiment général grâce à la force des valeurs liées à la consommation", a résumé Michael James, de Wedbush Securities.

"Depuis hier, plusieurs annonces favorables, notamment Nike, ont encouragé l'ensemble du secteur à connaître une excellente séance", a-t-il précisé. "Cela redonne de l'optimisme quant à la période des fêtes".

Membre du Dow Jones, le géant des articles de sports a bondi de 5,46% à 132,66 dollars après avoir annoncé 12 milliards de dollars de rachats d'action et une hausse de 14% du dividende versé à ses actionnaires. Le groupe, dont le titre a pris quelque 35% cette année, va par ailleurs diviser son action par deux pour la rendre plus accessible.

Plus largement, la semaine a été marquée par le fait que "de plus en plus d'investisseurs sont à l'aise avec le fait que la Réserve fédérale va probablement relever ses taux en décembre", a estimé M. James.

Alors que les investisseurs craignent généralement la perspective d'une hausse des taux de la banque centrale américaine, presque nuls depuis 2008, ils semblent désormais accueillir sans affolement les messages de plus en plus appuyés que ses responsables envoient en ce sens.

Parallèlement, de l'autre côté de l'Atlantique, le président de la Banque centrale européenne (BCE), "Mario Draghi a donné du courage aux investisseurs en prévenant qu'il prendrait les mesures nécessaires si l'inflation restait trop basse", a mis en avant Alan Skrainka, de Cornerstone Wealth Management.

M. Draghi a déclaré vendredi que la BCE se tenait prête à agir "aussi vite que possible", ce qui précise encore la perspective d'une accélération imminente des rachats d'actifs de l'institution de Francfort.

En hausse une partie de la séance, le marché obligataire reculait en fin de journée. Vers 21H20 GMT, le rendement des bons du Trésor à dix ans montait à 2,263% contre 2,241% jeudi soir, et celui des bons à 30 ans à 3,019% contre 3,006%.

jdy/chr/are

NIKE