NOUVELLES
20/11/2015 04:34 EST | Actualisé 20/11/2016 00:12 EST

Syrie: la Turquie convoque l'ambassadeur russe en raison de frappes près de sa frontière (officiel)

La Turquie a convoqué l'ambassadeur de Russie à Ankara, Andreï Karlov, après des frappes de l'aviation russe près de sa frontière avec la Syrie et l'a mis en garde contre les "sérieuses conséquences" de l'opération, a annoncé vendredi son ministère des Affaires étrangères.

La Turquie a dénoncé des bombardements russes qui "visent des villages de civils turkmènes" (minorité turcophone en Syrie, NDLR) et demandé "l'arrêt immédiat de cette opération", a ajouté le ministère dans un communiqué.

Le Premier ministre islamo-conservateur turc Ahmet Davutoglu a pour sa part indiqué devant la presse que "40 villageois turkmènes ont été blessés" par les frappes russes et insisté sur "la sensibilité" d'Ankara au sujet de cette ethnie qui vit dans des hameaux situés à la frontière turco-syrienne.

La Turquie a dénoncé à plusieurs reprises l'intervention militaire de la Russie en Syrie qui a débuté à la fin septembre. L'ambassadeur russe a été déjà été convoqué à la suite d'incursions d'avions russes dans l'espace aérien turc.

La Russie et la Turquie s'opposent sur la Syrie depuis le début du conflit en 2011. Ankara exige le départ du président syrien Bachar al-Assad, qui continue contre vents et marées à bénéficier du soutien indéfectible de Moscou.

Dans la foulée des attentats de Paris, la Turquie et les Etats-Unis, alliés de l'Otan, ont annoncé qu'ils renforceraient leurs opérations prochainement pour chasser les jihadistes du groupe Etat islamique (EI) présents à la frontière turque dans le nord de la Syrie, secteur où les Turcs souhaitent de longue date établir une "zone de sécurité".

Le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov est attendu la semaine prochaine en Turquie pour évoquer, entre autres, le dossier syrien.

BA/pa/at