NOUVELLES
20/11/2015 10:34 EST | Actualisé 24/11/2015 06:54 EST

Réfugiés syriens: Comment vous pouvez aider (VIDÉO)

QUÉBEC – Plusieurs Québécois ont fait part de leur volonté d’aider les réfugiés syriens qui commenceront à affluer au Québec dans un peu plus d’une semaine. Voici ce que vous pouvez faire.

Faire don de matériel : Arrivants pour la plupart de camps de réfugiés au Liban, ils auront besoin d’articles de première nécessité pour faire face à l’hiver et même pour meubler leur logement. Le ministère de l’Immigration suggère quatre centres reconnus pour vos dons en matériel, soit le COFFRET (Saint-Jérôme), la Maison internationale de la Rive-Sud (Brossard), le Regroupement interculturel de Drummond (Drummondville) et le Service d'aide aux Néo-Canadiens (Sherbrooke).

À Montréal, une initiative citoyenne s’est également mise en branle en collaboration avec la Table de concertation des organismes au service des personnes réfugiées ou immigrantes. Yasmine Abdelfadel, une ex-attachée de presse du gouvernement Couillard, a créé la page Facebook Opération «Paniers de bienvenue» pour amasser vêtements chauds, fournitures scolaires, jouets, petite vaisselle et tout autre produit de base.

Offrir vos services : Vous parlez l’arabe syrien ou libanais, le kurde ou l’arménien? Il pourrait s’agir d’un atout précieux pour donner un coup de main aux divers organismes qui leur viendront en aide. Déjà, le CIUSS Centre-Sud-de-l’Île-de-Montréal a lancé un appel au sein de son réseau pour trouver des «infirmières, médecins et personnel psychosocial» maîtrisant ces langues.

Bénévolat : À la Table de concertation des organismes au service des personnes réfugiées et immigrantes, à Montréal, le téléphone ne dérougit pas. «On a de tout, dit sa représentante, Rivka Augenfeld. Certains offrent de transporter des gens en voiture. Une dame a même lancé un groupe pour confectionner des toutous pour tous les enfants qui vont arriver.» Pour proposer votre aide, écrivez à infoparrainage@tcri.qc.ca. Dans la région de Québec, contactez le Centre multiethnique de Québec à l’adresse suivante : info@centremultiethnique.com.

Parrainer : Cette année, quelque 1 800 réfugiés seront parrainés par des citoyens québécois. Si le geste est louable, il s’agit toutefois d’un engagement important. Dans le cas d’un parrainage collectif, un groupe de deux à cinq personnes s’engage à pourvoir aux besoins essentiels des personnes parrainées pour une durée d’un an : soit le logement, les vêtements, etc. Ils doivent aussi accompagner le nouvel arrivant dans son intégration. Il faut donc l’inscrire à une école de francisation, l’aider à obtenir sa carte d’assurance-maladie, l’accompagner dans sa recherche d’un emploi, etc. Si la personne parrainée se voit obligée d’obtenir de l’aide sociale, les parrains seront tenus de rembourser les sommes au gouvernement du Québec.

Une autre option, le parrainage mixte, permet de s’associer à un organisme de parrainage sans but lucratif. Ce dernier assure la caution financière, alors que le parrain accompagne le nouvel arrivant dans ses démarches.

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo Portraits d'enfants syriens aidés par l'Unicef Voyez les images