NOUVELLES
20/11/2015 01:27 EST | Actualisé 20/11/2016 00:12 EST

Prise d'otages à Bamako : assaut en cours

Les forces spéciales maliennes ont donné l'assaut contre un hôtel de luxe de Bamako, au Mali, à la suite d'une prise d'otages menée par un commando djihadiste. Une dizaine de personnes ont pu être exfiltrées, mais au moins trois otages ont été tués.

Quelque 170 personnes ont été prises en otages, dont plusieurs étrangers chinois, français et au moins un Canadien francophone, dans l'hôtel Radisson Blu de la capitale malienne.

« Elles ont pénétré à l'intérieur de l'hôtel. Les opérations sont en cours », a déclaré une source policière à l'agence Reuters.

Le commando n'a émis aucune revendication, mais ils ont investi l'hôtel aux cris de « Allah Akbar » [« Dieu est grand » en arabe]. Ils auraient ouvert le feu avant d'entreprendre une prise d'otages.

Des otages, ceux qui étaient en mesure de réciter des versets coraniques, ont été relâchés par les preneurs d'otages, selon des services de sécurité.

Le commando a réussi à pénétrer à l'intérieur de la zone sécurisée dans laquelle se trouve l'hôtel grâce à un véhicule immatriculé au nom d'un corps diplomatique. C'est grâce à cette immatriculation que les preneurs d'otages ont pu franchir les barrages de la zone sécurisée de la capitale.

En 2012, des extrémistes islamiques ont pris le contrôle de certaines régions du nord du Mali, provoquant l'intervention de l'armée de la France l'année suivante. Les extrémistes ont alors été chassés des villes du nord du pays bien que la région demeure instable.

Récemment, les djihadistes ont mené des attaques plus au sud. Bamako est située dans le sud, à une centaine de kilomètres de la frontière avec la Guinée.