NOUVELLES
20/11/2015 09:29 EST | Actualisé 20/11/2016 00:12 EST

Otages à Bamako: un employé de l'Assemblée nationale du Québec s'en sort indemne

MONTRÉAL — Un employé de l'Assemblée nationale fait partie des 170 personnes qui ont été prises en otage à l'hôtel Radisson Blu de Bamako, au Mali, vendredi.

La porte-parole de l'Assemblée nationale, Noémie Cimon-Mattar, a confirmé que Maxime Carrier-Légaré était dans l'hôtel lorsque des islamistes extrémistes ont investi les lieux. Il s'en est sorti indemne.

M. Carrier-Légaré travaille comme conseiller à la commission politique de l'Assemblée parlementaire de la Francophonie depuis 2011 et vit à Paris.

Au moins 18 personnes ont perdu la vie lorsque des extrémistes, armés de fusils et de grenades, ont fait irruption dans l'hôtel vendredi matin.

Le premier ministre du Québec Philippe Couillard et la ministre des Relations internationales Christine Saint-Pierre ont diffusé une déclaration conjointe dans laquelle ils condamnent «avec véhémence» l'attaque.

Lors d'une rencontre de presse à Ottawa, M. Couillard a révélé que plusieurs Québécois, incluant des employés de l'Assemblée nationale, étaient à Bamako pour participer à une rencontre de parlementaires francophones.