NOUVELLES
20/11/2015 07:12 EST | Actualisé 20/11/2016 00:12 EST

L'Ukraine dément toute livraison d'armes à l'Etat islamique

Les autorités pro-occidentales ukrainiennes ont démenti vendredi avoir livré des armes à l'organisation Etat islamique (EI), au lendemain du démantèlement par le Koweït d'une cellule accusée de transférer des armes d'Ukraine vers la Syrie.

"Les accusations visant l'Ukraine concernant une livraison d'armes aux terroristes de l'Etat islamique sont sans fondement", a déclaré le ministère ukrainien de la Défense dans un communiqué.

"L'Ukraine n'a pas fabriqué, ni acheté de systèmes de défense aérienne FN-6 de fabrication chinoise, ni assuré leur transit sur son territoire. De plus, les FN-6 ne figurent pas, et n'ont jamais figuré, parmi les armes des forces armées et d'autres groupes militaires ukrainiens", a-t-il ajouté.

Jeudi, le ministère de l'Intérieur du Koweït a annoncé que les autorités avaient démantelé un groupe qui fournissait des fonds et des systèmes de défense aérienne à l'EI.

Le chef de la cellule, un Libanais qui n'a pas été identifié, a admis avoir levé des fonds et assuré un soutien logistique au groupe extrémiste, qui a lancé des attentats meurtriers au Liban et en France la semaine dernière, a précisé le ministère.

Selon cette même source, l'homme avait agi comme coordinateur d'EI au Koweït et a facilité des échanges d'armes, transférées d'Ukraine vers la Syrie par voie maritime.

os-lap/ant/tbm/nm/lpt