NOUVELLES
20/11/2015 07:20 EST | Actualisé 20/11/2016 00:12 EST

L'Europe sur la défensive pour les matchs du week-end

Interdiction des déplacements des partisans à l'extérieur en France, « el clasico » sous haute surveillance en Espagne, les feux d'artifice bannis en Allemagne, augmentation partout du nombre de policiers aux matchs : le soccer européen se jouera cette fin de semaine dans un contexte ultra-sécuritaire après les attentats de Paris vendredi dernier.

En France, les matchs d'élite se joueront dans une ambiance particulière puisque le ministère de l'Intérieur a interdit tout déplacement des partisans à l'extérieur. De plus, les clubs-hôtes ont pris des mesures particulières, allant jusqu'à la fouille corporelle des partisans.

En Espagne, le « clasico » Real Madrid-FC Barcelone est habituellement un événement très surveillé. Cette fois, le dispositif de sécurité dépasse l'ordinaire : 1.200 policiers seront déployés, soit six fois plus que normalement. En plus de ces policiers, plus de 1.300 agents en civil seront disséminésà travers les spectateurs.

En Angleterre, l Marseillaise sera jouée avant chacun des matchs du Championnat d'Angleterre en hommage aux victimes des attentats de Paris. En parallèle, les clubs de Premier League ont déjà reçu des conseils de la part des autorités pour des mesures de sécurité particulières à mettre en place.

Il y a actuellement 72 Français qui jouent dans les clubs anglais de Premier League, soit la deuxième nationalité représentée dans le championnat derrière les Anglais.

En Italie, la Marseillaise sera jouée aussi avant tous les matchs de la Série A. Les contrôles seront également renforcés ainsi que les effectifs de sécurité.

Les autorités italiennes surveilleront en particulier le match AC Milan-La Juventus à Turin. Des chiens renifleurs et la présence d'agents en civil seront déployés, en plus d'un contingent important de policier en uniforme.

Puis du côté de l'Allemagne, les dirigeants de la Fédération allemande (DFB) ont interdit les feux d'artifice afin de ne pas susciter des peurs inutiles.

Après l'annulation du match amical à Hanovre entre les Pays-Bas et l'Allemagne mardi, le Bayern Munich, club phare de la Bundesliga, a informé qu'il allait renforcer les mesures de sécurité pour ses matchs à domicile.

« On ne peut pas s'arrêter de vivre, a déclaré Pep Guardiola, entraîneur du Bayern Munich. Ce qui s'est passé en France se produit hélas chaque semaine à travers le monde, en Afrique ou dans d'autres pays. »