NOUVELLES
20/11/2015 07:10 EST | Actualisé 20/11/2016 00:12 EST

GB: la police s'excuse auprès de sept femmes qui ont couché avec des agents infiltrés

La police britannique a présenté vendredi ses excuses à sept femmes qui ont eu des relations sexuelles avec des agents infiltrés, ce qui représente une "violation des droits des femmes", selon le chef adjoint de la police.

"Je présente mes excuses sans réserve au nom de la police. Je reconnais que ces relations ont été une violation des droits des femmes, un abus de pouvoir de la police et qu'elles ont causé un traumatisme significatif", a déclaré Martin Hewitt, le commissaire adjoint de la police métropolitaine.

Des accords de compensation financière ont été conclus avec ces femmes, a-t-il ajouté.

Selon la BBC, cinq agents infiltrés ont entretenu des relations avec des femmes - souvent d'extrême gauche ou membres de mouvements pacifistes - pendant qu'ils étaient infiltrés, l'un d'entre eux ayant même eu un enfant.

En octobre 2014, la police s'était déjà engagée à verser 425.000 livres (539.000 euros) à la mère de l'enfant qui ignorait que son amant était en réalité un agent infiltré, avaient rapporté à l'époque les médias britanniques.

La police britannique avait alors présenté "ses plus profondes excuses pour la souffrance que cette relation" avait causé.

Scotland Yard avait toutefois précisé que les instructions données aux policiers ne prévoyaient pas de "relations sexuelles".

Créée en 1968, la brigade pour laquelle ces agents sous couverture travaillaient a été dissoute en 2008.

mc/jb/coc