NOUVELLES
20/11/2015 07:49 EST | Actualisé 20/11/2016 00:12 EST

COP21: le Chili s'engage à réduire de 30% ses émissions de CO2 d'ici 2030

Le Chili, l'un des pays les plus vulnérables aux impacts du changement climatique, annoncera une réduction de 30% de ses émissions de CO2 d'ici 2030 lors de la COP21 à Paris, a annoncé vendredi le ministre de l'Environnement.

"C'est un objectif ambitieux", a expliqué le ministre, Pablo Badenier, lors d'une conférence de presse destinée au médias étrangers.

"L'objectif pourrait atteindre 45%" de réduction si le pays reçoit un soutien financier supplémentaire, a-t-il ajouté, précisant ne pas avoir chiffré combien d'argent en plus serait nécessaire.

Dans le domaine de l'agriculture, le Chili s'engagera à la COP21 à entreprendre une gestion durable et une réhabilitation de 100.000 hectares de forêt, représentant une réduction d'environ 600.000 tonnes de CO2 équivalent annuels, à partir de 2030.

De plus, le pays s'engagera à Paris à replanter 100.000 hectares de forêt, en majorité avec des espèces locales.

Le programme prévoit notamment une réduction de 30% des coûts marginaux d'électricité d'ici 2018 ainsi qu'un objectif de 20% de production énergétique issue d'énergies renouvelables non conventionnelles à l'horizon 2025 et une baisse de 20% de la consommation énergétique d'ici dix ans.

Ce programme prévoit également la mise en place dès 2017 d'un impôt sur les émissions de CO2, équivalent à cinq dollars par tonne de C02.

Au niveau politique, le Chili plaidera à Paris pour que les décisions prises lors de la COP21 aient un caractère obligatoire, a expliqué le ministre. "Nous chercherons à ce qu'il s'agisse d'un accord contraignant", a-t-il dit.

Pour l'heure, 138 chefs d'États et de gouvernements, parmi lesquels Barack Obama, Dilma Rousseff et Xi Jinping, ont confirmé leurs présences à la COP21, qui aura lieu à Paris du 30 novembre au 11 décembre.

pa/cd/str/ka/ger