NOUVELLES
20/11/2015 03:46 EST | Actualisé 20/11/2016 00:12 EST

Attaque de l'hôtel Radisson à Bamako: plusieurs dizaines d'otages libérés, selon les autorités maliennes

Plusieurs dizaines d'otages, sur les 170 personnes retenues depuis vendredi matin à l'hôtel Radisson de Bamako par des hommes armés, ont été libérés, selon les autorités maliennes, la télévision publique ORTM avançant le chiffre de 80.

"Attaque de l'Hôtel Radisson: les forces spéciales ont lancé l'assaut, les premiers otages libérés, environ 80", a annoncé l'ORTM sur un bandeau défilant.

"Nos forces spéciales ont libéré une trentaine d'otages et d'autres ont pu s'échapper tout seuls", a déclaré de son côté à l'AFP le ministre malien de la Sécurité, le colonel Salif Traoré, sans donner davantage de précisions.

"Il y a eu beaucoup d'otages libérés" depuis vendredi matin, a pour sa part assuré un gendarme parmi les forces de défense et de sécurité déployées devant l'établissement, où des journalistes de l'AFP ont vu plusieurs civils et au moins un policier blessé en train d'être évacués par les forces spéciales.

Trois otages, tous étrangers selon le colonel Traoré, ont été tués dans l'assaut des forces spéciales.

L'attaque de cet hôtel apprécié par la clientèle internationale, vers 07H00 GMT, survient une semaine exactement après les attaques meurtrières revendiquées par le groupe Etat islamique qui ont fait 129 morts à Paris.

Selon le ministère de la Sécurité, les assaillants sont au nombre de "deux ou trois", des témoins faisant état d'une "dizaine d'assaillants" armés. Ils sont rentrés dans l'enceinte de l'hôtel au même moment qu'une voiture munie d'une plaque diplomatique, sur laquelle ils ont ouvert le feu, selon le ministère de la Sécurité, rectifiant une précédente information selon laquelle ils seraient arrivés à bord du véhicule diplomatique.

sd-sr-cs/sba/cyj