NOUVELLES
20/11/2015 03:23 EST | Actualisé 20/11/2016 00:12 EST

Attaque à Bamako: le président malien quitte N'Djamena pour le Mali (AFP)

Le président malien Ibrahim Boubakar Keita, qui se trouvait à N'Djamena pour une réunion régionale consacrée au terrorisme dans le Sahel a quitté vendredi la capitale tchadienne à la suite de l'attaque d'un grand hôtel de Bamako, a constaté un journaliste de l'AFP.

"Je déplore ce qui se passe au Mali. Les forces maliennes se sont déployées pour libérer les otages", a-t-il déclaré à la presse avant son départ pour l'aéroport. "Déjà quelques otages ont été libérés. Je lance un appel au calme et à la sérénité au peuple malien", a-t-il ajouté.

Le président IBK est parti après des entretiens à huis clos avec ses homologues du Tchad, de Mauritanie, du Niger et du Burkina Faso, réunis en session ordinaire du G5-Sahel consacrée à la situation sécuritaire dans la région.

Vendredi matin, l'hôtel Radisson à Bamako, prisé par la clientèle internationale, a été attaqué par des assaillants lourdement armés qui retenaient au départ 170 personnes. Au moins trois d'entre elles ont été tuées.

yas-jpc/sba