NOUVELLES
20/11/2015 06:39 EST | Actualisé 20/11/2016 00:12 EST

Allemagne - Guardiola: "on ne peut pas s'arrêter de vivre"

Une semaine après les attentats meurtriers de Paris, Pep Guardiola a plaidé pour un retour à la normale car "on ne peut pas s'arrêter de vivre", vendredi, à la veille du déplacement du Bayern Munich à Schalke.

"Bien sûr que ce n'est pas facile. On ne peut pas s'arrêter de vivre. Ce qui s'est passé en France se produit hélas chaque semaine à travers le monde, en Afrique ou dans d'autres pays", a dit le Catalan lors de la traditionnelle conférence de presse de veille de match.

Guardiola s'est entretenu avec ses internationaux comme Jerome Boateng, Thomas Müller, Manuel Neuer et Kingsley Coman, tous présents au Stade de France lorsque trois kamikazes se sont fait exploser aux abords de l'enceinte.

Ce n'est "pas facile" pour eux mais "ils sont okay", a-t-il assuré, estimant que ces joueurs sont "très intelligents et connaissent très bien la situation" et n'ont "pas besoin de l'entraîneur pour leur expliquer".

Si le Bayern s'adapte aux mesures de sécurité pour le déplacement dans la Ruhr, rien ne change pour le reste, a fait remarquer l'entraîneur des triple champions en titre.

"On s'envole pour Düsseldorf pour exercer notre profession et jouer notre match", a insisté Guardiola, qualifiant le futur adversaire comme "l'une des meilleures équipes de la Ligue".

Le Bayern est leader invaincu de Bundesliga avec 34 points et cinq longueurs d'avance sur son premier dauphin Dortmund, avant la 13e journée.

sid-sg/dhe