NOUVELLES
19/11/2015 04:22 EST | Actualisé 19/11/2015 04:22 EST

La STM ne hausse pas ses tarifs en janvier pour « accorder un répit » aux usagers

Pour la première fois en dix ans, la Société de transport de Montréal (STM) n'augmentera pas ses tarifs en janvier. Elle attendra plutôt le mois de juillet afin « d'accorder un répit à ses clients pour les six premiers mois de l'année ».

La Ville de Montréal va aussi augmenter de 20 millions de dollars sa contribution annuelle au budget de la société. L'opposition à l'hôtel de ville trouve qu'après les compressions imposées par l'administration Coderre dans le transport en commun, ce réinvestissement est un premier pas pour regagner le terrain perdu.

« Cet engagement se traduira par une hausse de 5,1 % par rapport à l'an dernier de la contribution de base de Montréal à la STM », explique M. Coderre.

Par ailleurs, des améliorations du service sont prévues :

  • 27 nouveaux autobus seront mis en service;
  • la mise en service progressive des nouvelles voitures de métro Azur doit améliorer le service sur la ligne orange;
  • la mise en service d'ibus, un service qui va indiquer la position en temps réel des autobus, permettra d'informer les usagers des retards;
  • l'ajout de 45 000 heures supplémentaires au service d'autobus optimisera notamment des temps de parcours affectés par certains chantiers;
  • l'ajout de 50 km de voies réservées et de feux prioritaires devrait assurer une ponctualité accrue;
  • un investissement de 3,5 millions de dollars au transport adapté répondra à la demande croissante grâce à 200 000 déplacements supplémentaires.

Le maire de Montréal, Denis Coderre, le président du conseil d'administration de la STM, Philippe Schnobb, et le directeur général de la STM, Luc Tremblay, présentaient aujourd'hui le budget 2016 de la STM à l'hôtel de ville de Montréal. Ce budget se chiffre à 1,5 milliard de dollars.